En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 765.0
-0.57 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.137
+0.07 %

Total et ses partenaires accélèrent sur le champ géant brésilien de Libra

| Boursier | 417 | Aucun vote sur cette news

Le consortium prévoit de pomper à terme 600.000 barils chaque jour...

Total et ses partenaires accélèrent sur le champ géant brésilien de Libra
Credits Total Media

Total accélère au Brésil : la major française tranché en faveur du développement de grande ampleur du projet Libra dans le bassin en Santos, au large de Rio de Janeiro, en eaux profondes. La première phase comprendra une unité flottante de production et de stockage (FPSO) d'une capacité de 150.000 barils de pétrole par jour et 17 puits, conformément aux ambitions initiales. Elle sera déployée dans la partie nord-ouest du bloc. Petrobras, Total et leurs partenaires sont parvenus à atteindre des coûts techniques inférieurs à 20 dollars par baril. "Cela démontre que nous sommes capables de développer des projets compétitifs en eaux profondes", s'est félicité le patron de l'exploration-production du Français, Arnaud Breuillac. La décision permettra d'étoffer le portefeuille de production pour l'après-2020.

La production sur le champ Libra a déjà commencé en novembre. Elle est assurée par le FPSO Pioneiro de Libra, dont la capacité se limite à 50.000 barils par jour. Cette plateforme permet de poursuivre l'évaluation du champ et de commencer à générer des revenus. Le futur FPSO baptisé "Mero 1", prendra le relais en 2021. D'autres FPSO sont programmées, au moins trois, pour permettre d'atteindre la pleine capacité du champ, plus de 600.000 barils par jour. Petrobras, avec un intérêt de 40%, est l'opérateur du champ, en consortium avec Total (20%), Shell (20%), CNOOC (10%) et CNPC (10%).

Total avait pris une part de 20% dans Libra en 2013, pour 1,4 milliard de dollars.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...