En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 885.38 PTS
+1.65 %
4 865.0
+1.40 %
SBF 120 PTS
3 871.05
+1.33 %
DAX PTS
10 881.15
+0.93 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.133
+0.10 %

Thalès aura 64 ME à payer pour le litige l'opposant à la Chine

| Boursier | 319 | Aucun vote sur cette news

Les industriels étudient les suites à donner à cette décision...

Thalès aura 64 ME à payer pour le litige l'opposant à la Chine
Credits Reuters

Thales a pris connaissance de la sentence arbitrale notifiée le 25 octobre 2017 relative au litige nature commerciale opposant la République de Chine à un groupe de 3 industriels français, parmi lesquels figure Thales Systèmes Aéroportés, une filiale de Thales.

Cette sentence, qui intervient au titre d'un contrat conclu en 1992, donne lieu à une condamnation financière des industriels. Le montant total de la sentence, intérêts inclus, s'élève à 227 millions d'euros. La part de Thales Systèmes Aéroportés s'élève à 64 ME.

Pas d'impact sur le résultat net ajusté

En conséquence, Thales enregistrera une charge dans ses comptes au 31 décembre 2017, sans impact sur l'EBIT et le résultat net ajusté de l'année.

Les industriels étudient les suites à donner à cette décision.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/12/2018

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, à Paris le 30 octobre 2018 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )Le service national universel (SNU), projet dont l'abandon fait partie des demandes…

Publié le 12/12/2018

Un barrage de police à Strasbourg le 11 décembre 2018 ( Patrick HERTZOG / AFP )Le bilan de l'attaque sur le marché de Noël de Strasbourg mardi soir a été revu à la baisse mercredi matin par…

Publié le 12/12/2018

Boeing a livré le premier 787-9 Dreamliner commandé par Royal Air Maroc. Il s’agit du deuxième membre de cette famille d’avions très efficients à rejoindre la flotte marocaine. Ce nouvel…

Publié le 12/12/2018

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner (d) et le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez à Paris le 7 décembre 2018 ( Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives )"La motivation…

Publié le 12/12/2018

Le porte-parole des députés socialistes, Boris Vallaud, à l'Assemblée nationale, le 7 février 2018 ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )La motion de censure de gauche déposée mardi contre le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

      Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement…

Publié le 12/12/2018

Newfund, fonds d’investissement early stage, et Nexity, plateforme de services à l’immobilier, annoncent la cession de leur participation dans Luckey Homes, startup de conciergerie premium pour…

Publié le 12/12/2018

Reezocar, start-up française spécialisée dans la vente de voitures d'occasion...

Publié le 12/12/2018

Anne Rigail, jusqu'alors chargée de l’expérience client chez Air France, pourrait prendre la tête de la compagnie française. C’est ce qu’affirme Europe 1. L’annonce en a été faite mardi…

Publié le 12/12/2018

Le titre a stoppé sa correction à l'approche de la zone de support des 102.6 euros avant de rebondir. Il se maintient au-dessus de la ligne de tendance baissière qui a contenu les cours de…