En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 781.10 PTS
+0.82 %
4 771.0
+0.77 %
SBF 120 PTS
3 798.00
+0.75 %
DAX PTS
10 712.75
+0.85 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.138
+0.26 %

Thales Alenia Space sélectionné par l'ESA

| Boursier | 574 | Aucun vote sur cette news

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir...

Thales Alenia Space sélectionné par l'ESA
Credits Reuters

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir le service d'Opérations, de Maintenance et d'Evolutions du segment sol PDGS (Payload Data Ground Segment) des satellites d'observation de la Terre Sentinel 2A et 2B.

Ce contrat de service, d'un montant de 29 ME, pour le compte de la Commission Européenne dans le cadre du Programme Copernicus, et plus particulièrement du sous-système segment sol de la Composante Spatiale Copernicus (CSC), couvrira la période de mai 2018 à décembre 2021.

Les deux satellites optiques de la mission Sentinel 2 balaient en continu la surface de la Terre. A eux deux, ils permettent d'obtenir tous les 5 jours des images actualisées - d'une résolution de 10 à 60 mètres - de toutes les terres émergées. Ces images sont principalement utilisées pour l'observation de la végétation, des étendues d'eau, du sol et des zones côtières. Elles servent aussi à l'observation et à la prévention des catastrophes naturelles : inondations, éruptions volcaniques, glissements de terrain...

Ce contrat a été remporté par Thales Alenia Space à la tête d'un consortium composé de Telespazio - société conjointe entre Leonardo (67%) et Thales (33%) -, responsable de l'Intégration et des tests des nouvelles versions logicielles, et sa filiale Telespazio France, en charge des Opérations 7 jours sur 7 et des outils de sécurité et de performance. Les autres partenaires sont Thales Services (France), Advanced Computer Systems (groupe Exprivia -Italie), Deimos Space (Espagne) et C-S Systèmes d'information (France), toutes ces sociétés formant avec Thales Alenia Space comme maître d'oeuvre, le consortium ayant déjà développé le PDGS.

La mission du PDGS, contrat gagné en 2011, est la réception (en direct de S2A, S2B ou relayée par le satellite EDRS), les traitements, l'archivage, le catalogage et la distribution des images aux utilisateurs dans le monde entier. Depuis sa mise en service en 2015, ce système a permis l'échange de près de 750 TBytes de données par an, soit plus de 250 000 images téléchargées par mois par les utilisateurs. Ces volumes vont prochainement doubler avec la mise en service de la production des images au format L2A (avec correction atmosphérique), faisant du PDGS Sentinel 2 le système de traitement et d'échange de données d'observation de la Terre le plus utilisé en opération dans le monde.

Ce contrat marque un nouveau succès pour la Space Alliance, formée par Thales Alenia Space et Telespazio. La Space Alliance joue un rôle de tout premier plan dans Copernicus, en tant que partenaire essentiel dans le développement des systèmes ainsi que les différentes applications du programme satellitaire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Avianca revoit ses ambitions à la baisse...

Publié le 11/12/2018

Novacyt, spécialiste du diagnostic clinique, a annoncé certaines décisions consécutives à la revue stratégique de la division opérationnelle NOVAprep...

Publié le 11/12/2018

A la suite de la déclaration du Président de la République, Arthur Sadoun, président du directoire de Publicis a décidé l'attribution d'une prime de 1 000 euros à tous les collaborateurs du…

Publié le 11/12/2018

Cellectis a nommé William (Bill) Monteith en qualité de Vice-président senior U.S. manufacturing. Cette nomination s’inscrit dans le projet de Cellectis d’établir des capacités de production…

Publié le 11/12/2018

Getlink (ex-Eurotunnel) vient de faire état de son trafic Navettes pour le mois de novembre 2018. Le concessionnaire du tunnel sous la Manche explique que plus de 151 000 camions ont été…