En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.131
+0.03 %

Tesla : enquête judiciaire sur les annonces de Musk

| Boursier | 220 | Aucun vote sur cette news

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon Musk sur le sujet...

Tesla : enquête judiciaire sur les annonces de Musk
Credits Reuters

Le département américain de la Justice (DoJ) a ouvert une enquête sur les conditions de l'annonce, cet été, d'un projet de sortie de la cote de Tesla par son PDG et fondateur Elon Musk. Selon l'agence 'Bloomberg', qui a révélé cette information mardi, le parquet fédéral américain s'intéresse notamment de très près au tweet d'Elon Musk publié le 7 août dernier, dans lequel il faisait état de ce projet de retrait de la cote. Le patron de Tesla y assurait que le financement de cette opération, d'un montant évalué à 72 milliards de dollars (62 MdsE) était "garanti".

L'annonce de l'ouverture d'une enquête judiciaire a entraîné mardi une chute de 3,90% du cours de Tesla, qui s'échangeait en cours de séance à 283,12$. L'enquête du DoJ fait suite à une autre enquête déjà ouverte par la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de Wall Street.

Le 7 août, l'annonce du projet de sortie de la cote de Tesla, effectuée pendant les heures d'ouverture de Wall Street, avait provoqué de fortes variations du titre Tesla, d'abord en hausse le premier jour, puis en baisse les jours suivants, certains investisseurs ayant rapidement mis en doute les affirmations du milliardaire sur le caractère "garanti" du financement d'un retrait de la cote.

Les actionnaires de Tesla préfèrent que le groupe soit coté

Elon Musk, qui s'en prend régulièrement aux vendeurs à découvert, expliquait vouloir procéder à un retrait de la cote afin de s'affranchir des contraintes d'un marché trop concentré sur le court terme. "En tant que titre le plus vendu à découvert de l'histoire du marché boursier, le fait d'être public (ndlr : coté en Bourse) signifie que de nombreuses personnes sont incitées à attaquer l'entreprise", avait-il notamment expliqué dans un mail adressé aux salariés de Tesla.

Toutefois, moins de trois semaines plus tard, Elon Musk a finalement renoncé à ce projet de sortie de la cote, entraînant de nouvelles turbulences sur le titre du constructeur de voitures électriques. "A l'avenir, nous continuerons de nous concentrer sur ce qui importe le plus : construire des produits que les gens aiment et qui feront une différence pour notre avenir commun de la vie sur Terre", a écrit Musk le 24 août sur son blog.

Musk a expliqué s'être rangé à l'avis de la majorité des actionnaires de Tesla qui souhaitent voir le titre rester en Bourse. "Sur la base de ces discussions, qui ont eu lieu les deux dernières semaines, et d'un examen approfondi, certaines choses sont désormais claires", à savoir que "la plupart des actionnaires existants de Tesla pensent que nous sommes mieux lotis en tant que société cotée" a déclaré le PDG du groupe californien.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...