En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Télécoms : UBS apprécie Iliad

| Boursier | 294 | Aucun vote sur cette news

UBS fait un point sur le secteur des télécoms européens...

Télécoms : UBS apprécie Iliad
Credits Reuters

UBS fait un point sur le secteur des télécoms européens. A court terme, le broker suisse pense que les choses resteront difficiles pour l'industrie compte tenu de la croissance limitée du chiffre d'affaires (concurrence en France, en Espagne et en Italie) et des investissements élevés (FTTH/fibre sur la téléphonie fixe). Néanmoins, il voit quelques poches d'opportunités au sein du secteur qu'il juge globalement bon marché.

Géographiquement, UBS favorise les Pays-Bas et l'Allemagne. Le premier est un marché relativement concentré, composé de trois acteurs convergents, tandis que le second est l'un des rares marchés en croissance. A l'inverse, le courtier n'apprécie guère la situation en Italie et en Espagne. De l'autre côté des Alpes, le marché subit toujours les conséquences de l'entrée d'Iliad dans le mobile et des pressions structurelles se font sentir dans le fixe. De l'autre côté des Pyrénées, le broker voit moins de possibilités d'augmentation des prix à l'avenir et le marché semble vulnérable à la poursuite de la concurrence.

Au niveau des acteurs, les trois valeurs plébiscitées par UBS sont KPN, Deutsche Telekom et Iliad. KPN dispose d'une structure de marché attrayante et d'un potentiel haussier lié au M&A. Pour Deutsche Telekom, l'analyste pense que la croissance en Allemagne est sous-estimée et soutenue par des économies de coûts alors qu'il existe une option liée au M&A en provenance des États-Unis si la fusion entre TM et Sprint est approuvée par les autorités. Enfin, concernant Iliad, UBS estime que la reprise en France a été sous-estimée et que l'action a trop chuté.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…