En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
-
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.05 %

Technicolor en fait voir de toutes les couleurs à ses actionnaires

| Boursier | 425 | Aucun vote sur cette news

Nouvel avertissement pour le groupe, qui va vendre ses brevets...

Technicolor en fait voir de toutes les couleurs à ses actionnaires
Credits reuters

L'annus horribilis de Technicolor n'est pas terminée. La société a annoncé hier soir, après la clôture de la Bourse de Paris, que ses résultats seront inférieurs aux attentes en 2017. Il ne s'agit pas du premier avertissement de l'année. Désormais, le curseur est placé à environ 370 ME d'Ebitda, contre "420 à 480 ME" précédemment. En début d'année, le management espérait encore "460 à 520 ME". Le consensus était positionné autour de 409 ME.

En parallèle, le groupe a lancé la vente de sa division licences de brevets, afin de recentrer ses activités et ses ressources. En conséquence, les discussions commerciales concernant l'octroi de licences de brevets ont été gelées, ce qui explique, a indiqué le management, l'abandon des objectifs. Dans le même temps, Technicolor a scellé un accord transactionnel avec Samsung Electronics, dans le cadre de son action en justice pour contrefaçon de brevets en Allemagne et en France. Le segment Technologie génèrera en 2017 environ 70 ME d'Ebitda et 25 ME de trésorerie, là où les prévisions tablaient sur respectivement 115 ME et 100 ME. En 2017, les flux de trésorerie devraient se limiter à 75 ME avant impact des accords conclus dans l'affaire des tubes cathodiques, contre 150 ME visés jusque-là.

Oddo BHF considère que la vente des brevets est une bonne nouvelle, car l'activité manquait de visibilité. En revanche, compte tenu des chiffres annoncés hier soir, l'analyste craint une valorisation plancher. Il reste préoccupé par l'évolution du reste du périmètre. S'il reste acheteur du titre, sa valorisation passe de 5 à 4 euros. Plus prudent, Kepler Cheuvreux a placé son opinion sous revue. Le titre perd -3% à 2,95 euros à l'ouverture.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...