Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 739.73 PTS
-
6 699.0
-5.19 %
SBF 120 PTS
5 251.30
-
DAX PTS
15 257.04
-4.15 %
Dow Jones PTS
34 899.34
-2.53 %
16 025.58
-2.09 %
1.128
-0.33 %

Taux : les tensions se poursuivent sur le marché obligataire

| Boursier | 159 | Aucun vote sur cette news

La reconduction de Jerome Powell à la tête de la Fed provoque quelques secousses...

Taux : les tensions se poursuivent sur le marché obligataire
Credits Reuters

La remontée des rendements obligataires se poursuit ce mardi sur fond de tensions persistantes sur la chaîne d'approvisionnement mondiale, de hausses de prix et d'anticipation d'un resserrement accéléré des politiques monétaires. Le taux du T-Bond à 10 ans américain grimpe encore de 4 points de base pour remonter à 1,663% tandis que celui le deux ans, plus sensible à l'évolution des anticipations de taux, s'affiche à 0,640% après un pic à 0,687%, son plus haut niveau depuis début mars 2020. En Europe, le taux du Bund allemand à 10 ans remonte de 6,5 pb à -0,64% alors que le rendement du 10 ans français se tend de 6,8 pb à 0,117%.

Les marchés parient sur une action de la Fed l'an prochain

La reconduction de Jerome Powell à la tête de la Fed rend de plus en plus probable une remontée des taux directeurs à partir de la mi-2022, dès que sera achevé le "tapering" (réduction des achats d'actifs) entamé en novembre. Lors de leur première réaction depuis la Maison Blanche, en présence de Joe Biden, Jerome Powell et Lael Brainard, nommée vice-présidente, ont tous deux insisté sur leur détermination à maîtriser l'inflation, qui a atteint en octobre 6,2% sur un an, bien au-dessus de l'objectif de long terme de 2% de la Fed. Powell a notamment déclaré que la Fed agirait pour "empêcher l'inflation de s'enraciner durablement". Les contrats à terme sur les taux des fonds fédéraux intègrent désormais une probabilité de 100% d'une hausse d'un quart de point de l'objectif de la Fed d'ici fin juin 2022.

"Alors que les investisseurs n'ont plus à se demander qui dirigera la Réserve fédérale au cours des prochaines années, le prochain grand dilemme auquel la banque centrale sera confrontée sera de savoir comment normaliser la politique monétaire sans perturber les marchés", a déclaré Robert Schein, responsable des investissements chez Blanke Schein Wealth Management.

La BCE devrait aussi resserrer la vis

En Europe, si les indices d'activité PMI IHS Markit flash de novembre ont positivement surpris, ils soulignent néanmoins la persistance des tensions inflationnistes, de quoi nourrir les interrogations sur la possibilité que la Banque centrale européenne accélère elle aussi l'évolution de sa politique monétaire. D'autant qu'après les propos de François de Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, sur la réduction des achats d'obligations, Isabel Schnabel, l'une des membres du directoire de la BCE, a déclaré que l'inflation devrait dépasser les prévisions en 2022 : "les risques pour l'inflation sont orientés à la hausse... Il est plausible de penser que l'inflation va tomber en dessous de notre objectif de 2% à moyen terme. Toutefois, il pourrait y avoir des changements structurels pointant dans l'autre direction".

Klaas Knot, le gouverneur de la banque centrale néerlandaise, a pour sa part jugé que les perspectives inflationnistes pourraient justifier une réduction du soutien monétaire. "L'impact sur l'inflation sera en fait plus ambigu, parce que cela pourrait également renforcer certaines des préoccupations que nous avons autour des goulots d'étranglement de l'offre", a déclaré M. Knot, l'un des responsables les plus 'faucons' de la BCE, à 'Bloomberg TV'. Malgré les nouvelles restrictions (liées à la pandémie), "je ne pense pas moi-même que cela aura un impact sur notre intention de réduire progressivement le programme d'achat d'urgence en cas de pandémie".

La prochaine réunion de l'Institution européenne est prévue le 16 décembre. Un évènement au cours duquel la BCE devrait fixer le sort de son programme d'achats d'urgence face à la pandémie (PEPP), d'un montant de 1.850 milliards d'euros, qui doit expirer en mars 2020, et annoncer le lancement d'un éventuel nouveau programme qui servirait en quelque sort de mesure d'assurance.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2021

La Caisse Régionale de Crédit Agricole Loire Haute Loire communique son calendrier de publication des résultats pour l'année 2021...

Publié le 26/11/2021

Eurofins Technologies continue d'innover et de développer une large gamme de solutions de diagnostic concernant le COVID-19, notamment en réponse à la...

Publié le 26/11/2021

A la clôture de Wall Street, Moderna a flambé de 20,5%, Pfizer a gagné 6,1% et BioNTech a bondi de 14%.

Publié le 26/11/2021

Le groupe accroît ses capacités de production, d'innovation et de stockage au sein de ses sites d'Aubagne, Cergy et Lourdes afin de répondre à la...

Publié le 26/11/2021

Le Groupe DÉKUPLE, expert du data marketing cross-canal, annonce son chiffre d'affaires des 9 premiers mois de l'exercice 2021...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne