En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 379.65 PTS
+0.65 %
5 373.0
+0.58 %
SBF 120 PTS
4 318.32
+0.71 %
DAX PTS
12 331.30
+0.99 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
-0.08 %
1.149
-0.02 %

Sur l'A320neo d'Airbus, le réacteur PW1100G fait encore des siennes

| Boursier | 396 | Aucun vote sur cette news

Des appareils sont cloués au sol après la découverte d'une nouvelle avarie...

Sur l'A320neo d'Airbus, le réacteur PW1100G fait encore des siennes
Credits Reuters

La montée en cadence des chaînes d'assemblage d'A320neo d'Airbus subit un nouveau contretemps à cause des moteurs produits par Pratt & Whitney, les PW1100G-JM. L'industriel a précisé que des discussions avaient été ouvertes avec ses clients concernant le planning de leurs livraisons, une façon détournée de confirmer qu'il y a un souci. Après que plusieurs incidents eurent récemment été recensés par des compagnies aériennes, l'Agence européenne de l'aviation civile a pris vendredi une directive restreignant l'utilisation des appareils équipés des réacteurs P&W, notamment pour des vols long-courriers et pour le survol de zones désertiques ou maritimes. La restriction concerne un lot de moteurs affichant le même numéro de série. Si un appareil est équipé de deux moteurs du lot concerné, il est alors cloué au sol. La compagnie indienne IndiGo a confirmé hier que trois de ses A320neo ne volent plus, mais ce sont quinze à vingt monocouloirs qui seraient concernés au final par cette mesure, tandis qu'une quarantaine au total seraient équipés d'un ou deux moteurs de la série incriminée.

P&W a précisé dans un communiqué que le problème concernant le moyeu arrière du rotor du compresseur haute pression des réacteurs est analysé et que les clients des lots concernés ont été avertis. Ce problème "est limité à une sous-population restreinte de moteurs", assure le groupe américain. Sandy Morris, qui suit le dossier Airbus chez Jefferies, est conforté dans son approche actuelle prudente du dossier, notamment car il redoute que de nouveaux problèmes ne surgissent sur les moteurs P&W à l'usage.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/08/2018

La levée de fonds de Genkyotex pourrait atteindre 9,225 ME...

Publié le 20/08/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 20/08/2018

Après la nomination en juin dernier de Pierre Pouletty comme président de Cromology, Wendel a annoncé l'arrivée le 27 août prochain de Loïc Derrien au poste de directeur général de Cromology.…

Publié le 20/08/2018

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure engagée à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande. Il a accordé à…

Publié le 20/08/2018

Transgene a finalisé la vente des droits de TG6002 (virus oncolytique) et TG1050 (vaccin thérapeutique contre l’hépatite B chronique) pour la Grande Chine à Tasly Biopharmaceuticals. Toutes les…