En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 887.33 PTS
-0.85 %
4 870.50
-1.11 %
SBF 120 PTS
3 868.60
-1.13 %
DAX PTS
12 618.72
-0.93 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0. %
1.184
+0.19 %

Suez : mise au point après les ''propos faux et trompeurs de Veolia''

| Boursier | 366 | 5 par 1 internautes

Suez fait appel de la décision de l'AMF...

Suez : mise au point après les ''propos faux et trompeurs de Veolia''
Credits Société Suez Environnement

A la suite des propos "faux et trompeurs de Veolia relatés par différents médias", Suez apporte quelques précisions, concernant la mise en place du dispositif visant à éviter le démantèlement de ses activités en France proposé par Veolia...

D'une part, Suez dit avoir transféré à une fondation indépendante de droit néerlandais deux actions ordinaires des principales filiales concernées par l'activité Eau France de Suez. Pour la filiale Suez Eau France, il s'agit seulement de 1 action sur les 42 millions existantes.

D'autre part, Suez indique que l'activité Eau France de Suez et ses missions de service public restent bien localisées en France, avec de surcroît l'étude d'un projet visant à ouvrir le capital de Suez Eau France à ses salariés. Son contrôle, sa gestion de même que sa consolidation comptable demeurent inchangés, sous la direction du groupe Suez.

Sous contrôle pour 4 ans

Suez rappelle que le Conseil d'administration a considéré qu'une éventuelle cession de Suez Eau France dans le cadre du "projet hostile de Veolia" serait contraire à l'intérêt social de Suez. La seule mission conférée à la fondation est de s'assurer que l'activité Eau France reste sous le contrôle de Suez pendant 4 ans. La fondation est administrée par 3 personnes : 1 ancien salarié de Suez, 1 salarié membre des institutions représentatives du personnel de Suez et 1 avocat néerlandais. Leurs décisions sont prises à la majorité simple.

Les statuts des entités concernées prévoient que tout projet de transfert de l'activité Eau France hors du groupe Suez nécessitera, pendant 4 ans, l'accord du conseil d'administration de Suez ainsi que celui de la fondation.

Jusqu'à un éventuel changement de contrôle, le Conseil d'administration de Suez conserve la possibilité de désactiver le dispositif.

A l'issue de cette période de 4 ans, il sera procédé à la dissolution de la fondation.

"Les affirmations de Veolia selon lesquelles il y aurait "exil d'une partie de leurs activités", "transfert à l'étranger de l'activité eau France", ou "le transfert dans un paradis fiscal" sont donc dénuées de tout fondement", conclut le Conseil d'administration de Suez.

Appel de la décision de l'AMF

Par ailleurs, Suez dit avoir pris connaissance de la décision de l'Autorité des marchés financiers au terme de laquelle l'autorité considère que la communication de Veolia n'est pas constitutive d'une "pré-offre" au titre du Règlement Général.

Suez considère que la structure de l'opération hostile, en deux étapes, proposée par Veolia est "contraire à la règlementation" et va former un recours devant la Cour d'appel de Paris. "Une opération de changement de contrôle telle qu'annoncée et proposée par Veolia devrait être structurée sous forme d'une offre publique ouverte à tous les actionnaires", dit Suez.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Enertime grimpe de 8% à 1,47 euro ce mercredi après avoir déposé en partenariat avec 4 industriels, 4 dossiers à l'appel à projets IndusEE ouvert par...

Publié le 21/10/2020

Carmat monte de 3,5% à 20,15 euros ce mercredi après avoir obtenu les autorisations de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de...

Publié le 21/10/2020

Vivendi est propulsé à la tête de l'indice phare parisien et progresse de 3,14% à 25,64 euros au lendemain de la publication de ses revenus du troisième trimestre de son exercice 2020. Les…

Publié le 21/10/2020

Amundi annonce le lancement d'un ETF obligataire, Amundi Prime Euro Gov Bonds 0-1 Y UCITS ETF, qui vient enrichir la gamme Amundi Prime ETF...

Publié le 21/10/2020

Aures Technologies s'envole de 15% à 15,6 euros au lendemain de son point intermédiaire ce mercredi en bourse de Paris...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne