5 397.15 PTS
-0.04 %
5 389.5
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 296.71
-0.18 %
DAX PTS
13 108.95
-0.13 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

STMicroelectronics veut renforcer sa production en Europe

| Boursier | 180 | Aucun vote sur cette news

Le groupe a des projets en France et en Italie, a révélé 'L'Usine Nouvelle'...

STMicroelectronics veut renforcer sa production en Europe
Credits STMicroelectronics

Après une longue période de vaches maigres et de restructurations, STMicroelectronics semble avoir trouvé la bonne formule, comme le démontrent ses derniers résultats. Le groupe franco-italien veut à nouveau accélérer au niveau industriel car ses capacités de production commencent à être tendues. Il projette ainsi de bâtir deux usines à proximité de ses fiefs actuels, près de Grenoble en France et d'Agrate Brianza en Italie, a révélé lundi 'L'Usine Nouvelle'. L'investissement représenterait 3 milliards de dollars pour des installations qui entreraient en service en 2021. Le groupe espère bien obtenir des aides de Paris et de Rome pour ses projets.

Bryan Garnier accueille positivement la nouvelle, qui va au-delà de la rumeur puisqu'elle émane du président du conseil de surveillance, Nicolas Dufourcq. L'analyste est un peu surpris que les extensions présumées concernent des Fab 300mm, mais y voit sans doute le signe des orientations futures du groupe européen. ST ne dispose qu'une Fab 300 mm, Crolles 2 (Grenoble). Natixis est également positif sur les investissements, d'une part parce qu'ils démontrent que la société fait face à une demande élevée, et d'autre part parce que cela prouve que les relations avec les principaux clients sont suffisamment solides pour planifier des extensions de capacités. ST sous-traite déjà 10 à 15% de sa production à des grands fondeurs, tandis que les installations dédiées à Tesla, Apple ou Samsung, sont proches de la pleine utilisation, a souligné 'L'Usine Nouvelle'.

Sur les marchés financiers, les analystes sont désormais partagés après la belle remontée de l'action depuis 2016. Ils sont 38% à avoir un avis positif, 38% à être neutres et 24% à être négatifs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

aufeminin, dont la cotation avait été suspendue en cours de séance lundi suite à l'annonce d'une offre du groupe TF1 pour reprendre la participation...

Publié le 14/12/2017

L'analyste n'est plus acheteur...

Publié le 14/12/2017

Dans une usine du groupe Sappi

Publié le 14/12/2017

Dalet se fend d'un communiqué pour faire part de deux nouveaux contrats auprès de deux de ses clients historiques en France et au Royaume-Uni : la...

Publié le 14/12/2017

Vinci, via sa marque Omexom et en joint-venture avec la société britannique Morgan Sindall, a remporté un contrat de conception-construction d'un nouveau réseau de transport d'électricité en…

CONTENUS SPONSORISÉS