5 453.58 PTS
-
5 420.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 351.13
-
DAX PTS
12 500.47
+0.63 %
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+2.08 %
Nikkei PTS
22 359.35
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

STMicroelectronics star du CAC40 en octobre... et en 2017 !

| Boursier | 785 | Aucun vote sur cette news

Le bilan de l'indice parisien est encore très positif en octobre, avec un gain de 3,25%...

STMicroelectronics star du CAC40 en octobre... et en 2017 !
Credits Reuters

Le CAC 40 a terminé octobre 2017 à 5.503 points, son meilleur niveau depuis janvier 2008. Le mois écoulé est à créditer d'une solide performance pour l'indice : +3,25%, après un mois de septembre déjà radieux (+4,8%). Trente valeurs ont progressé tandis que dix ont reculé. Le champion d'octobre s'appelle STMicroelectronics, sur un gain de 23,4%. Le groupe franco-italien a fait taire ses détracteurs après plusieurs années de vaches maigres, en redressant fortement la barre. En tant que fournisseur important d'Apple, ST profite aussi du sillage du champion californien. La seconde marche du podium est occupée par Kering, qui a gagné 16,8% après la publication des comptes du troisième trimestre. Le dossier est désormais la huitième capitalisation de l'indice CAC40, après avoir passé le cap symbolique des 50 milliards d'euros. En troisième position, on retrouve ArcelorMittal, qui a profité d'un contexte favorable sur les matières premières pour s'adjuger 12,8%. Il faut également souligner les bonnes performances d'Airbus, LVMH et Pernod Ricard, qui ont gagné entre 9 et 10% en octobre. À l'inverse, plusieurs dossiers ont marqué le pas lors du mois écoulé. C'est par exemple le cas des valeurs bancaires, avec des baisses allant de 1,7 à 3,5% pour BNP Paribas, Crédit agricole et Société Générale. Mais c'est dans l'automobile qu'il faut chercher la baisse la plus conséquente, avec la contre-performance marquée de Valeo (-7,5%), qui sanctionne un trimestre plutôt décevant. Publicis (-5,3%) a chuté pour les mêmes raisons, d'autant que le contexte sectoriel reste pesant avec les avertissement d'Interpublic et WPP. Les autres baisses supérieures à 2% concernent LafargeHolcim et Sanofi.

Depuis le 1er janvier, le principal indice parisien s'est adjugé 13,18%, ou 16,47% en intégrant les distributions de dividendes : c'est supérieur à la plupart des autres places européennes. Deux stars se détachent, une fois encore STMicroelectronics (+87,5%) et Kering (+84,5%). LVMH, qui est devenue cette année la première capitalisation de la place parisienne, est créditée d'une hausse de 41,2%, devant Airbus (+39,6%). Atos, Safran, Peugeot et Capgemini ont pour leur part gagné entre 30 et 33%. À la baisse, c'est Carrefour qui affiche la pire performance, avec une chute de -24,5%, consécutive à une érosion des parts de marché du distributeur en France et à une baisse des résultats, avant le changement de direction intervenu durant l'été. Dans un contexte difficile pour le secteur, Publicis a de son côté perdu 14,6%. D'autres contre-performances sont aussi à signaler, celles d'Unibail Rodamco (-5,3%), d'Orange (-2,4%) et de Total (-1,7%).

Air France KLM domine en 2017 sur le SBF120

Si l'on élargit au SBF120 (+2,71% en octobre, +2,74% dividendes réinvestis), c'est malgré tout STMicroelectronics qui affiche la plus forte hausse mensuelle, devant son voisin Soitec (+21,7%) et Worldline (+17,1%). A la baisse, DBV Technologies a sombré de -45% après la grosse déception sur Viaskin Peanut. Les opérateurs satellitaires SES (-24,6%) et Eutelsat (-14,2%) ont payé un lourd tribut au changement structurel que traverse leur secteur. Depuis le 1er janvier, le SBF120 a gagné 14,07% (+16,29% dividendes réinvestis), avec des gains records pour Air France KLM (+160%), Soitec (+129,7%) et Ubisoft (+93,8%) et des chutes mémorables pour DBV Technologies (-41,6%), Technicolor (-40,8%) et Gemalto (-38,1%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Selon 'Challenges' et plusieurs autres journaux, François Pérol a annoncé sa démission au conseil de surveillance de BPCE. Il présidait le groupe bancaire depuis 2009, das le sillage de la crise…

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 26/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 26/04/2018

Suite à l'augmentation de capital réservée...

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...