En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 695.44 PTS
-1.59 %
4 720.0
-0.89 %
SBF 120 PTS
3 710.32
-1.58 %
DAX PTS
11 586.85
-1.65 %
Dow Jones PTS
25 383.11
-0.07 %
9 555.52
+1.47 %
1.110
-0.02 %

Spie : sous pression après les ajustements

| Boursier | 878 | Aucun vote sur cette news

Spie chute de 6% ce lundi à 9,20 euros...

Spie : sous pression après les ajustements
Credits Spie

Spie chute de 6% ce lundi à 9,20 euros. Après une très bonne année 2019 ayant abouti à un carnet de commandes record, et un excellent début d'année 2020, le groupe fait désormais face à d'importantes perturbations opérationnelles liées à l'épidémie de Covid-19... Le groupe met en oeuvre toutes les actions indispensables pour protéger ses employés ainsi que l'ensemble de ses parties prenantes, et pour limiter les conséquences sur ses opérations et ses résultats financiers, en s'appuyant notamment sur sa forte liquidité. Cependant Spie a suspendu ses objectifs 2020 et fournira des objectifs actualisés lorsque la situation sera éclaircie...

Au cours des 2 premiers mois de l'année 2020, Spie a enregistré une croissance organique positive, malgré une base de comparaison élevée, avec de solides niveaux d'activité et une prise de commandes dynamique dans ses principaux pays. Ces tendances se sont poursuivies jusqu'à mi-mars.
L'activité de Spie a ensuite été brusquement affectée par les mesures de confinement successivement prises dans plusieurs pays européens, à commencer par la France le 17 mars 2020.

"Une partie significative des services de Spie est vitale au fonctionnement des réseaux de communication, des infrastructures de transport et d'énergie, des établissements de santé, des industries pharmaceutique et alimentaire ou des administrations publiques. Plus généralement, nos services sont essentiels à l'intégrité des installations de nos clients. Une partie importante de ces services doit être réalisée même en période de confinement et des plans de continuité ont été mis en place avec nos clients en conséquence. Néanmoins, en fonction de l'impact des contraintes sanitaires sur l'activité de nos clients, une partie significative de nos prestations peut être, pour une période de temps limitée, suspendue ou reportée", indique le management de Spie. "Depuis le début des mesures de confinement, nos niveaux d'activité en France et en Belgique ont été fortement réduits ; nous anticipons des impacts similaires au Royaume-Uni et en Suisse suite aux mesures récemment décidées. L'activité est restée jusqu'à présent proche de la normale en Allemagne et aux Pays-Bas. Des perturbations y sont cependant anticipées, dans l'hypothèse où des mesures similaires seraient prises".

Soutien des mesures gouvernementales et économies

La première priorité de Spie demeure la santé et la sécurité de ses collaborateurs, sous-traitants et clients. Le Groupe évalue actuellement, avec chacun de ses clients, lesquelles de ses activités peuvent se poursuivre pendant la période de confinement.

Spie met immédiatement à profit l'importante flexibilité de sa structure de coûts, au travers de vigoureuses mesures d'économies.
Le groupe bénéficiera également des mesures gouvernementales mises en place dans l'ensemble des pays européens. Sous diverses formes, ces mesures visent à permettre aux entreprises d'ajuster leurs coûts de personnel à un niveau d'activité plus faible pendant la crise, tout en protégeant l'emploi et en permettant un redémarrage rapide lorsque les mesures de confinement seront levées.

Quelle santé financière ?

Spie dispose d'une importante marge de manoeuvre financière et "a pleinement confiance en sa capacité à faire face aux défis actuels". La liquidité du groupe au 31 décembre 2019 était supérieure à 1,4 milliard d'euros, comprenant 867 millions d'euros de trésorerie nette et 600 ME de ligne de crédit revolving non tirée. Cette ligne de crédit a désormais été intégralement tirée à titre préventif.
Le groupe n'a aucune échéance de dette avant 2023. Par ailleurs, la dette bancaire de Spie est soumise à un covenant, mesuré uniquement en fin d'année, qui porte sur un ratio de levier financier inférieur ou égal à 4x (pour référence, le ratio de levier financier de Spie à fin décembre 2019 était de 2.7x).

Les objectifs 2020 sont suspendus

Le 11 mars 2020, à l'occasion de la publication de ses résultats annuels 2019, le Groupe a communiqué ses objectifs pour 2020 sous l'hypothèse d'une absence de détérioration majeure de la situation liée au Covid-19. A la lumière des récents développements, ces objectifs ne sont plus valables.
A la date présente, Spie n'est pas en mesure de fournir une estimation de l'impact de la crise du Covid-19 sur ses résultats 2020.

La plupart des services de Spie demeurent essentiels à la mission de ses clients et ne peuvent être différés que dans une certaine mesure. Par conséquent, le Groupe prévoit de reprendre la pleine exécution de ses services dès que la situation se normalisera. "Spie est convaincue qu'elle traversera cette crise et qu'elle en sortira avec ses fondamentaux intacts", explique le managment.
Une nouvelle mise à jour sur la situation sera apportée lors de la publication de l'information financière du 1er trimestre du Groupe, le 29 avril...

"Spie dispose de forte liquidité (1,4 MdE au 31/12) et s'attelle à faire baisser sa base de coûts, notamment grâce à une forte partie variable" commente Portzamparc qui vise un cours de 16,50 euros en restant à l'achat sur le dossier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/05/2020

En 2019, le chiffre d'affaires consolidé de Baccarat a atteint 164 millions d'euros, en hausse de 5,2% à changes comparables par rapport à l'exercice précédent. Après prise en compte de l'impact…

Publié le 29/05/2020

ADLPartner a publié un chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2020 en hausse de 6,3% à 35,6 millions d'euros. Le volume d'affaires brut du spécialiste de la gestion et la…

Publié le 29/05/2020

Signaux Girod a réalisé vendredi soir son point d’activité au titre du deuxième trimestre de son exercice 2019-2020. Ainsi, le spécialiste de la signalisation routière a dévoilé un chiffre…

Publié le 29/05/2020

Groupe Partouche a annoncé avoir finalisé l’acquisition, principalement auprès de la société Delahaye & Co de 95% des titres de la société Club Berri SAS, détentrice d’un bail pour les…

Publié le 29/05/2020

En raison de la fermeture annoncée par Euronext de son marché réglementé de Londres d'ici fin juin 2020, les actions ordinaires de Getlink, les seules encore cotées sur la plateforme…