En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 010.98 PTS
-
5 996.50
-
SBF 120 PTS
4 737.33
-
DAX PTS
13 515.75
-0.3 %
Dow Jones PTS
29 186.27
-0.03 %
9 188.57
+0.24 %
1.109
-0.04 %

Saudi Aramco : au plus bas depuis l'IPO

| Boursier | 371 | 4 par 1 internautes

Saudi Aramco ne profite guère de l'accès de fièvre sur le marché de l'or noir...

Saudi Aramco : au plus bas depuis l'IPO
Credits Reuters

Saudi Aramco ne profite guère de l'accès de fièvre sur le marché de l'or noir. Au contraire, le géant saoudien évolue au plus bas depuis son introduction en bourse record il y a tout juste un mois, autour des 34,5 riyals. Les craintes d'embrasement dans la région après l'assassinat du général Qassem Soleimani sur ordre de Donald Trump et les menaces qui planent au-dessus des installations pétrolières saoudiennes expliquent principalement le repli de Saudi Aramco qui évolue malgré tout encore au-dessus de son cours d'introduction (32 riyals).

"Les risques resteront présents à court terme, car les États-Unis et l'Iran se menacent mutuellement", a déclaré à 'Bloomberg', Jameel Ahmad, analyste de marchés chez FXTM à Londres. La chute du titre Aramco "est une réaction naturelle à l'aversion au risque coordonnée qui a balayé le sentiment mondial depuis les événements de la fin de la semaine dernière".

Néanmoins, le fait que la valeur soit principalement détenue par des investisseurs de la région semble limiter le risque d'une baisse encore plus marquée de l'action. "Très peu de gestionnaires actifs sont présents dans le titre et la plupart des actionnaires sont des entités liées au gouvernement, avec une gestion quasi-passive ou passive", relève ainsi Marwan Haddad, gestionnaire de portefeuille chez Emirates NBD Asset Management à Dubaï. La hausse des cours du brut liée à ces tensions géopolitiques devrait également finir par soutenir la valeur.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2020

Les titres de GE et de Safran, qui fabriquent les moteurs du Boeing 737 MAX ont chuté mercredi, au lendemain d'un nouveau report de la remise en service de l'appareil.

Publié le 22/01/2020

Pour la première fois, Le Bélier est en situation de trésorerie nette positive grâce à un free cashflow largement positif...

Publié le 22/01/2020

Les comptes du 4e trimestre sont ressortis inférieurs aux attentes, le secteur pâtissant d'un tassement des investissements dans le pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Publié le 22/01/2020

Drone Volt aborde l'avenir avec un très grand optimisme...

Publié le 22/01/2020

Cette opération marque le début d'un partenariat stratégique entre Engie et EIYP, dont l'objectif est de renforcer une plateforme solaire en pleine croissance...