En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 381.26 PTS
-0.66 %
5 385.00
-0.58 %
SBF 120 PTS
4 314.33
-0.48 %
DAX PTS
12 647.78
-0.30 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.165
+0.05 %

Sans nouvelle commande d'Emirates, Airbus serait prêt à abandonner l'A380

| Boursier | 537 | Aucun vote sur cette news

Faute de nouvelle commande d'Emirates, Airbus serait prêt à arrêter la production de l'A380...

Sans nouvelle commande d'Emirates, Airbus serait prêt à abandonner l'A380
Credits Airbus / P.Pigeyre / Master Films

Faute de nouvelle commande d'Emirates, Airbus serait prêt à arrêter la production de l'A380. Après dix ans de service, l'avenir du super jumbo de l'avionneur européen s'inscrit de plus en plus en pointillé. "S'il n'y a pas d'accord avec Emirates, Airbus commencera à mettre fin à la production de l'A380", a déclaré à Reuters, une personne proche du dossier. Un fournisseur a ajouté qu'une telle démarche était logique en raison de la faible demande.

Le rythme de production de l'A380 d'Airbus devrait descendre à six ou sept unités par an, a récemment déclaré le futur ex-directeur des opérations d'Airbus, Fabrice Brégier, lors d'une cérémonie de remise du très gros porteur dans sa nouvelle configuration cabine à Singapore Airlines, même si rien de définitif n'a été décidé. L'industriel a déjà prévu de réduire sa cadence annuelle à 12 unités en 2018 et 8 unités en 2019. L'objectif est de conserver une charge en atelier jusqu'à de nouvelles commandes, car Airbus espère toujours convaincre de nouveaux transporteurs d'utiliser son géant des airs.

Les pourparlers entre Airbus et Emirates sur une commande de 36 appareils supplémentaires semblaient bien partis mais aucun accord n'a été dévoilé lors du dernier salon de Dubaï, comme cela était attendu par les observateurs. Si des négociations seraient toujours en cours, un accord entre les deux parties ne parait pas imminent. À la fin du mois de novembre, Airbus avait livré 221 A380 sur les 317 commandés mais 47 appareils sur les 96 en carnet auraient peu de chances d'être livrés, selon des sources de l'industrie citées par Reuters.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Les marchés européens évoluent proches de l’équilibre. La prudence domine alors que le yuan a touché un plus bas depuis un an contre le dollar. Les investisseurs s’inquiètent que…

Publié le 20/07/2018

Boiron est malmené à la mi-journée à Paris, en retrait de 4,3% à 69,7 euros...

Publié le 20/07/2018

Le groupe à la pomme capitalise près de 950 Mds$ avant les comptes

Publié le 20/07/2018

L'histoire pourrait s'accélérer prochainement

Publié le 20/07/2018

En hausse de 2,4% à 118,40 euros, Rémy Cointreau signe la plus forte progression du SBF 120, soutenu par l'annonce d'un ralentissement moins marqué que prévu de sa croissance organique au premier…