En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
-
5 399.0
-
SBF 120 PTS
4 326.90
-
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
-0.05 %
1.167
+0.02 %

Sanofi : l'usine de Mourenx autorisée à reprendre complètement son activité

| Boursier | 105 | Aucun vote sur cette news

Sanofi va pourvoir reprendre, sous conditions, la production de valproate de sodium, l'un des composants de l'antiépileptique Dépakine, dans son usine...

Sanofi : l'usine de Mourenx autorisée à reprendre complètement son activité
Credits Sanofi Corporate

Sanofi va pourvoir reprendre, sous conditions, la production de valproate de sodium, l'un des composants de l'antiépileptique Dépakine, dans son usine de Mourenx. L'activité du site avait été suspendue en juillet à la suite de rejets toxiques de vapeurs de solvants supérieurs aux concentrations autorisées.

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques explique dans un communiqué que les "conclusions de l'évaluation des risques montrent des niveaux de risque très inférieurs à la valeur de référence pour les populations riveraines". "En revanche, les résultats obtenus ne permettent pas de conclure à l'absence de risques pour les travailleurs, dans un rayon de l'ordre de 50 m autour de la source de rejet", ajoute l'autorité, qui a fixé une valeur limite d'émission moyenne quotidienne de 200 g/h. Elle impose également un "suivi permanent des paramètres de fonctionnement des installations", notamment pendant les deux premiers mois où les rejets de l'usine seront contrôlés deux fois par semaine et l'environnement alentour une fois par semaine.

Les médicaments à base de valproate ou de ses dérivés sont source d'un risque élevé de malformations congénitales et de troubles graves du développement pour le foetus. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) prohibe leur prescription aux patientes en âge de procréer.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Suresnes, le 19 septembre 2018 : Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) prend acte du jugement rendu le 18 septembre 2018 par le Tribunal de Grande Instance de Béthune…

Publié le 19/09/2018

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, annonce...

Publié le 19/09/2018

      Aujourd'hui, lors de son « Investor Day » annuel, Ageas a dévoilé son plan stratégique triennal pour la période 2019-2021, baptisé Connect21. Ce nouveau…

Publié le 19/09/2018

Osmozis, opérateur de réseaux WiFi multi-services dédiés à l'hôtellerie de plein air en Europe, annonce le lancement d'OsmoRelax, le premier...

Publié le 19/09/2018

Horizontal Software, éditeur de logiciels de nouvelle génération, remporte plusieurs contrats pour déployer son nouveau module d'évaluation des...