Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 663.39 PTS
+0.38 %
6 645.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
5 214.72
+0.24 %
DAX PTS
15 561.57
+0.19 %
Dow Jones PTS
35 031.62
+0.67 %
15 121.55
-1.36 %
1.169
-0.2 %

Sanofi fait le point sur l'étude de phase III consacrée au rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus

| Boursier | 242 | 5 par 1 internautes

L'essai PEGASUS de phase III évaluant le rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus, une maladie de la peau auto-immune rare, n'a pas atteint son...

Sanofi fait le point sur l'étude de phase III consacrée au rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus
Credits Sanofi Corporate

L'essai PEGASUS de phase III évaluant le rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus, une maladie de la peau auto-immune rare, n'a pas atteint son critère d'évaluation principal, ni ses critères secondaires. Le profil de tolérance du rilzabrutinib est resté similaire à celui observé précédemment et aucun nouveau signal de sécurité n'a été identifié.

Ce premier essai de phase III, contrôlé par placebo, d'un inhibiteur de la BTK dans le traitement du pemphigus a inclus des patients adultes atteints d'une forme modérée à sévère de pemphigus vulgaire ou de pemphigus foliacé. Le critère d'évaluation principal était la rémission complète entre les semaines 29 à 37 moyennant des doses minimales de corticoïdes (?10/mg par jour). La rémission complète était définie par l'absence de nouvelles lésions et de lésions établies. Les résultats obtenus montrent que la proportion de patients traités par rilzabrutinib ayant satisfait au critère d'évaluation principal n'était pas statistiquement différente de celle des patients traités par placebo.

Sanofi poursuit l'évaluation des données de cet essai et prévoit de les présenter en détail dans le cadre d'un futur congrès médical.

"Bien que ces résultats soient décevants, nous pensons que le programme clinique consacré au rilzabrutinib présente beaucoup de potentiel et que ce médicament pourrait répondre aux besoins thérapeutiques des personnes souffrant de maladies auto-immunes", précise Naimish Patel, Responsable Monde, Développement, Immunologie et Inflammation. "Notre mission est d'améliorer les résultats cliniques en explorant de nouvelles approches scientifiques et de nouveaux traitements pour faire évoluer la prise en charge de ces maladies. Nous restons déterminés à approfondir nos recherches et à poursuivre nos programmes cliniques pour pouvoir proposer de nouvelles options thérapeutiques aux patients."

Les pemphigus désignent un ensemble de maladies potentiellement graves caractérisées par des bulles (ou ampoules) et des plaies sur la peau et les muqueuses. Actuellement, les options thérapeutiques du pemphigus sont limitées (en particulier pour le pemphigus vulgaire et le pemphigus foliacé) et le traitement de référence reste les corticoïdes à visée systémique.

Développé pour le traitement de maladies auto-immunes, le rilzabrutinib est un inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton (BTK) par voie orale - potentiellement le premier de sa classe pharmacothérapeutique. L'enzyme BTK joue un rôle clé dans plusieurs processus immunitaires, dont la prolifération des lymphocytes B, la production des immunoglobulines et l'activation des cellules innées comme les mastocytes, les éosinophiles et les basophiles. Les données positives tirées d'essais cliniques contrôlés par placebo consacrés à des inhibiteurs de la BTK ont mis en lumière le rôle potentiel de la BTK dans la polyarthrite rhumatoïde et l'urticaire chronique spontanée1,2. La fonction de la BTK est biologiquement diversifiée, ce qui justifie la poursuite des recherches sur diverses maladies dans lesquelles elle joue un rôle et pour lesquelles les besoins médicaux non pourvus sont importants.

Le rilzabrutinib fait actuellement l'objet d'un essai clinique de phase III dans le traitement de la thrombocytopénie immune, une maladie rare du sang, et d'un essai de phase II dans le traitement d'une autre maladie auto-immune - la maladie à IgG4. D'autres étude de phase II portant sur des maladies immunologiques, comme l'asthme, la dermatite atopique, l'urticaire chronique spontanée et l'anémie hémolytique auto-immune à auto-anticorps chauds, devraient débuter en 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/09/2021

A compter du 1er octobre 2021, Jana Striezel (44 ans) rejoint Renault Group en tant que Directrice des Achats de la marque Renault et Alliance Global...

Publié le 27/09/2021

Dans la perspective de la COP26, TotalEnergies contribue au débat sur la transition énergétique avec deux nouveaux documents : "Panorama des Energies" et le "TotalEnergies Energy Outlook 2021"...

Publié le 27/09/2021

Cette offre de Nexans intervient dans un contexte de recrudescence des vols de câbles à travers le monde, liés dans une large mesure à l'augmentation des prix du cuivre au niveau mondial...

Publié le 27/09/2021

Dassault Aviation a confirmé que la division par 10 de la valeur nominale de son action, approuvée par ses actionnaires lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire réunie le 11 mai dernier,…

Publié le 27/09/2021

Spie, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications, a décroché un contrat auprès de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne