En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 796.17 PTS
-0.35 %
4 795.0
-0.20 %
SBF 120 PTS
3 818.34
-0.35 %
DAX PTS
10 717.94
-0.65 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.17 %

Safe Orthopaedics : une étude favorable aux ancillaires à usage unique

| Boursier | 159 | 5 par 1 internautes

"Après essai, l'ancillaire à usage unique a été validé par les chirurgiens"...

Safe Orthopaedics : une étude favorable aux ancillaires à usage unique
Credits Reuters

Safe Orthopaedics, société spécialisée dans la conception et la commercialisation d'implants et d'instruments à usage unique améliorant le traitement mini-invasif des pathologies de la fracture du rachis, annonce la publication d'une étude d'évaluation économique indépendante, menée par le CHU de Saint-Etienne en 2018, portant sur l'usage des ancillaires pour implantation des tiges et vis cimentées sur le rachis. Les résultats de cette étude ont été présentés par cette même équipe du CHU de Saint-Etienne à l'Euro-Pharmat, congrès national d'études sur les dispositifs médicaux.

Selon cette étude, le coût moyen par patient des ancillaires à usage unique conçus et commercialisés par Safe Orthopaedics revient à 865 euros (1.745 euros en moyenne pour les ancillaires partiellement réutilisables classiques, utilisés auparavant par le CHU de Saint-Etienne). Rapporté à une journée d'hospitalisation, le coût du matériel non remboursé est 2 fois moins élevé avec les ancillaire à usage unique (66 euros versus 134 euros/jour). L'étude étude menée par le CHU de Saint-Etienne, portant sur l'usage des ancillaires pour l'implantation des tiges et vis cimentées dans la chirurgie du rachis, fait ressortir une économie de 50 % en moyenne par patient avec la technologie de Safe Orthopaedics.

"Cette étude montre que pour l'implantation de vis cimentées, l'ancillaire à usage unique a un coût moindre, à technique égale", soulignent les auteurs de l'étude qui ajoutent : "Après essai, l'ancillaire à usage unique a été validé par les chirurgiens".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Comme nous l'avions prévu, les risques de baisse sur AB INBEV se sont avérés réels. Nous conseillons donc d'encaisser rapidement la plus-value sur le put warrant (L532S). Recommandé le 03/12/2018…

Publié le 10/12/2018

Nexans et Marais Laying Technologies Australia, filiale de Tesmec Group, ont noué un partenariat au sein d'un consortium en vue de la fourniture d'un service complet de câbles collecteurs destinés…

Publié le 10/12/2018

Eramet s'effondre de 12% à 57,2 euros à l'ouverture du marché, au plus bas depuis 14 mois...

Publié le 10/12/2018

Joël Séché a apporté à la société Groupe Séché, holding familiale qui contrôle Séché Environnement, 402.399 actions Séché Environnement qu'il détenait en direct. A la suite de cet…

Publié le 10/12/2018

Dans le cadre de la montée au capital de Fosun Pharmaceutical, EOS imaging a décidé de procéder à une augmentation de capital d'un montant d'environ 15 millions d'euros, par émission de 3,4…