Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 742.25 PTS
-0.17 %
6 743.5
-0.1 %
SBF 120 PTS
5 172.71
-0.12 %
DAX PTS
14 529.39
+0.27 %
Dow Jones PTS
34 429.88
+0.1 %
11 994.26
-0.4 %
1.054
+0. %

Ryanair se paie Boris Johnson

| Boursier | 565 | 4.50 par 2 internautes

Le transporteur irlandais chambre le Premier ministre et son gouvernement...

Ryanair se paie Boris Johnson
Credits Reuters

Ryanair charrie Boris Johnson et son gouvernement. Depuis la révélation d'une 'christmas party' organisée au 10 Downing Street le 18 décembre 2020 alors qu'une partie du Royaume-Uni s'apprêtait à faire face à une nouvelle période de confinement, le Premier ministre britannique est pris dans une violente tempête médiatico-politique. Plusieurs députés appellent à sa démission alors que Boris Johnson vient tout juste d'annoncer un durcissement des restrictions pour lutter contre le variant Omicron.

Cette colère de l'opposition mais aussi d'une partie de l'opinion publique n'a pas échappé à la compagnie à bas coûts. Dans un tweet moqueur dévoilé hier après-midi, le transporteur irlandais met en parallèle la pyramide des différents stades de la pandémie dans le pays et le niveau de fête organisé à Downing Street, allant de "Petite réunion avec vin et fromage" à "Rave complète, tout le monde se lâche".

Ryanair a doublé son tweet initial en annonçant avoir nommé Kim Kardashian West comme nouveau membre de son équipe juridique pour faire face "aux conséquences" des tweets se moquant de B.Johnson, suite à l'annonce de la réussite de la star de télé-réalité à l'examen des étudiants en droit de première année de Californie, familièrement connu sous le nom de "Baby Bar".

Ce n'est par la première fois que la compagnie et son emblématique patron, Michael O'Leary, s'en prennent au gouvernement depuis que la pandémie a éclaté. Le dirigeant égratigne également régulièrement ses concurrents qu'il accuse de bénéficier d'aides d'Etats illégales. Il a par exemple récemment comparé le sauvetage de Deutsche Lufthansa à "un oncle ivre à la fin d'un mariage, buvant dans tous les verres vides".

Ryanair demande quand même de l'aide à l'Etat

Ces tweets narquois n'ont pas empêché Ryanair et les autres grands transporteurs britanniques de demander le soutien financier du gouvernement après la mise en place de nouvelles restrictions de voyage pour freiner la propagation du variant Omicron. "En tant que dirigeants de compagnies aériennes britanniques, nous sommes profondément préoccupés par l'approche désordonnée et disproportionnée du gouvernement en matière de restrictions de voyage suite à l'émergence du variant omicron", ont écrit les patrons de British Airways et Ryanair dans une lettre adressée au Premier ministre reprise par 'Bloomberg'. Dans ce document, les dirigeants demandent des mesures de soutien économique sur mesure et la suppression des exigences de tests d'urgence pour les passagers entièrement vaccinés.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 02/12/2022

Annulation de l'amende administrative de 9,5 millions d'euros

Publié le 02/12/2022

ArcelorMittal annonce son calendrier financier pour 2023 :9 février 2023 : 4e trimestre et comptes de l'année 20224 mai 2023 : 1er trimestre...

Publié le 02/12/2022

OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par M...

Publié le 02/12/2022

Du 28 novembre au 18 décembre 2022, Carrefour renouvelle son soutien à l'AFM Téléthon à travers une série d'initiatives en magasins destinées à lever...

Publié le 02/12/2022

Stellantis annonce s'associer à Qinomic, spécialiste français de la mobilité, pour développer une solution de "rétrofit" destinée à convertir des...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/12/2022

Les marchés européens ont fini proches de l'équilibre et la place parisienne dans le rouge. Si les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis sont une bonne nouvelle pour l'économie, ils ne le sont…

Publié le 02/12/2022

Annulation de l'amende administrative de 9,5 millions d'euros

Publié le 02/12/2022

CatanaLe spécialiste des navires de plaisance communiquera ses résultats annuels.QuadientLe groupe spécialisé dans les logiciels et les consignes de colis automatiques annoncera son chiffre…

Publié le 02/12/2022

Cabasse, société française d’audio haute-fidélité de luxe, a annoncé le large succès de son augmentation de capital à l’occasion de son introduction en Bourse sur le marché Euronext…

Publié le 02/12/2022

OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par M...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Le PER, un allié pour votre retraite ?

Mardi 06 décembre
de 15h30 à 16h30


M'INSCRIRE GRATUITEMENT