En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Ryanair contraint de fermer 2 bases et de réduire ses capacités

| Boursier | 263 | Aucun vote sur cette news

L'interdiction de voler du 737 MAX de Boeing continue à pénaliser le plan de marche de certaines compagnies aériennes...

Ryanair contraint de fermer 2 bases et de réduire ses capacités
Credits Reuters

L'interdiction de voler du 737 MAX de Boeing continue à pénaliser le plan de marche de certaines compagnies aériennes. Ryanair peut en témoigner. Le transporteur à bas coûts vient de revoir sa prévision de trafic pour l'an prochain, anticipant désormais l'accueil de 156 millions de personnes dans ses avions contre 157 millions espérés jusqu'ici. Ryanair espère recevoir 10 737 MAX d'ici l'été prochain contre 20 attendus précédemment.

Compte tenu de cette révision de calendrier, Ryanair indique être contraint de fermer ses bases de Nuremberg et de Stockholm Skavsta et de réduire ses capacités estivales sur d'autres bases. "Nous regrettons ces deux nouvelles fermetures de bases et ces réductions mineures de capacité dans d'autres bases qui sont uniquement dues à de nouveaux retards de livraison de nos avions Boeing MAX. Nous continuons à travailler avec Boeing, notre personnel, nos syndicats et nos aéroports concernés afin de minimiser ces réductions de capacité et ces pertes d'emplois".

Ryanair a par ailleurs dévoilé une hausse de 6% de son trafic en novembre, avec 11 millions de passagers accueillis. Le coefficient d'occupation est resté stable à 96%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…