En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 452.23 PTS
+1.08 %
5 449.0
+1.03 %
SBF 120 PTS
4 367.28
+0.93 %
DAX PTS
12 320.69
+0.83 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.00 %
7 490.32
+0.00 %
1.176
+0.77 %

Ryanair cherche à obtenir un certificat d'exploitation aérien au Royaume-Uni

| Boursier | 243 | Aucun vote sur cette news

Ryanair cherche à obtenir une licence auprès des régulateurs britanniques pour se prémunir contre un hard Brexit et avoir toujours accès au marché...

Ryanair cherche à obtenir un certificat d'exploitation aérien au Royaume-Uni
Credits Reuters

Ryanair cherche à obtenir une licence auprès des régulateurs britanniques pour se prémunir contre un hard Brexit et avoir toujours accès au marché local au cas où les choses ne tourneraient pas dans le bon sens pour les compagnies aériennes. Selon 'Sky News', Ryanair a déposé une demande auprès de l'Autorité de l'aviation civile (CAA) peu avant Noël pour obtenir un certificat d'exploitation aérien au Royaume-Uni (AOC). Une information confirmée par Ryanair. Le Royaume-Uni est un petit marché intérieur pour le transporteur irlandais puisqu'il ne représente que trois lignes et pèse moins de 2% de ses recettes totales.

Sans accord entre l'UE et le Royaume-Uni sur un 'ciel unique', les vacanciers britanniques pourraient être confrontés à une annulation généralisée des vols vers l'UE. Une situation que les compagnies britanniques veulent à tout prix éviter.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

CAP GEMINI constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put M238S émis par…

Publié le 20/09/2018

Le SmartVision2 Premium de Kapsys

Publié le 20/09/2018

L’Union européenne hausse le ton face à Facebook. Vera Jourova, la commissaire européenne à la Consommation, a enjoint le groupe américain à se conformer rapidement aux règles de l’UE en…

Publié le 20/09/2018

Visiativ reste entouré pour la deuxième séance consécutive, toujours pénalisé par une publication intermédiaire jugée décevante par le marché...

Publié le 20/09/2018

Jean-Claude Biver, le président de la division montres de LVMH, a affirmé ce jour à l'agence Reuters qu'il renonçait, pour raisons de santé, à ses...