En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 813.5
+1.67 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.32 %
1.133
+0.11 %

Rolls-Royce ne s'en sort pas avec ses moteurs Trent 1000

| Boursier | 248 | 3 par 1 internautes

Les turbines s'usent plus rapidement que prévu, ce qui nécessite d'anticiper les réparations sur certains Boeing 787

Rolls-Royce ne s'en sort pas avec ses moteurs Trent 1000
Credits Reuters

La situation ne s'arrange pas pour Rolls-Royce et ses moteurs Trent 1000. Le motoriste britannique a fait savoir que ses moteurs, qui équipent notamment le Boeing 787, s'usent plus rapidement que prévu, ce qui nécessite d'anticiper les réparations prévus sur certains appareils.

Le nombre exact de moteurs concernés par des réparations anticipées n'est pas encore certain mais pourrait atteindre 30 ou 40, a indiqué un porte-parole de Rolls-Royce, ce qui constitue une petite partie seulement de l'ensemble de la flotte de Trent 1000, un moteur confronté depuis deux ans à des problèmes de conception. "Les indications fournies aujourd'hui s'inscrivent dans notre gestion continue du problème (...) des turbines et ne concernent que la minorité de moteurs dont les turbines n'ont pas encore été remplacées", a déclaré le porte-parole.

"Ces turbines devaient de toute façon être remplacées mais il a été remarqué qu'elles se détérioraient plus rapidement que prévu", a-t-il ajouté. L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) devrait publier dans les semaines à venir une recommandation officielle de réparation.

Ces problèmes compliquent un peu plus la tâche de Rolls-Royce que lutte depuis de longs mois contre les défauts de conception de ses moteurs, qui ont déjà contraint la société à enregistrer des charges de 1,3 milliard de livres. Ils ne vont également pas améliorer l'image de l'entreprise auprès des compagnies alors que plusieurs d'entre elles sont contraintes de clouer au sol leurs Dreamliners et de louer d'autres appareils pour continuer à assurer leurs liaisons.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Akuo Energy et Atawey vont déployer 33 stations de recharge en milieu urbain et périurbain à Paris et en France, avant d'étendre le projet à l'Europe...

Publié le 11/12/2018

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 11/12/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES LES 4 ET 5 DECEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par marché   Nom…

Publié le 11/12/2018

Cette technologie de localisation terrestre, à faible consommation d'énergie, peut être facilement utilisée pour des équipements déjà connectés...

Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…