En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 344.93 PTS
-0.08 %
5 350.5
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 288.07
-0.06 %
DAX PTS
12 210.55
-0.22 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.04 %
1.144
+0.00 %

Retour en orbite stable pour SES après sa chute

| Boursier | 396 | Aucun vote sur cette news

Le secteur souffre, et ce pourrait être durable...

Retour en orbite stable pour SES après sa chute
Credits SES

C'est enfin l'heure du rebond pour l'opérateur satellitaire SES en bourse, sur un gain de 3,5% qui permet au titre d'atteindre 11,23 euros. Insuffisant toutefois pour combler les pertes accumulées sur les deux dernières séances (-11,2% lundi et -5,1% hier). L'annonce du départ du directeur général et du directeur financier a créé des remous sur un dossier qui était déjà attaqué depuis plusieurs mois. La position des analystes n'a pas beaucoup varié : on ne signale aucun changement de recommandation depuis le début de la semaine, et seulement des ajustements minimes d'objectif de cours, qui font reculer l'objectif moyen de 14,52 à 14,35 euros. C'est notamment le cas chez HSBC, qui recommande de conserver les positions mais qui a révisé en baisse de 15 à 13,50 euros son objectif.

Ce double départ constitue une surprise, pour l'analyste Laurie Davison, de la Deutsche Bank, qui le juge cependant positif. Le nouveau duo est issu d'O3b, le pôle de croissance du groupe, le nouveau directeur financier a occupé le même poste par le passé et l'historique du management antérieur était terni par une série d'avertissements au cours des derniers mois. Davison ajoute qu'il n'y a pas eu de révision en baisse des objectifs lors de l'annonce de ce changement de management, ce qui est de bon augure pour les comptes annuels. Globalement, ces changements illustrent à n'en pas douter la zone de turbulences que traversent actuellement les opérateurs satellitaires, habitués pendant longtemps à une grande régularité de leurs résultats et à des directions qui restaient en place très longtemps. L'analyste reste prudente sur SES et encore plus sur Eutelsat, qu'elle recommande de vendre : le Français est plus exposé que le Luxembourgeois au cours des prochains mois, notamment parce qu'il risque d'avertir à son tour. Le secteur conserve pour lui de très hauts rendements et des marges élevées, mais leur pérennité est remise en cause, de même que leur généreuse valorisation historique.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Sur la semaine, le marché parisien abandonne 1,3%

Publié le 17/08/2018

A 08h00 en Allemagne
Indice des prix à la production de juillet.
source : AOF

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Communiqué de presse                                 Tours-en-Savoie, le 17 août 2018   Transfert du contrat de liquidité TIVOLY   TIVOLY…

Publié le 17/08/2018

Fox21 acquiert les droits d'adaptation du jeu vidéo à succès Vampyr, développé et coproduit par Dontnod Entertainment et édité par Focus Home Interactive, pour la production d'une série…