En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
+0.00 %

Renault : "Quand je dors la nuit, la lampe est toujours allumée" (Carlos Ghosn)

| Boursier | 295 | 4.50 par 4 internautes

"Complot" et "trahison"...

Renault : "Quand je dors la nuit, la lampe est toujours allumée" (Carlos Ghosn)
Credits Reuters

Après son interview au quotidien japonnais 'Nikkei', Carlos Ghosn a pour la première fois, répondu, depuis sa prison de Kosuge, aux questions de deux journalistes non japonais, de l'AFP et des 'Echos'.

Dans l'interview publiée ce matin par le quotidien, l'ex patron de l'Alliance fustige une situation inéquitable à ses yeux : "Au bureau du procureur, ils sont 70 à travailler sur le cas. Moi, je suis en prison depuis soixante-dix jours sans avoir accès à un téléphone ou à un ordinateur. Comment pourrais-je me défendre ? Il ne faut pas sous-estimer les conditions dans lesquelles je me trouve !"

"Je n'ai même pas de montre"

Il confirme par ailleurs les conditions de détentions, plus que rudes, auxquelles il se trouve soumis : "Quand je dors la nuit, la lampe est toujours allumée. Je n'ai même pas de montre. Pas de notion du temps. J'ai seulement 30 minutes par jour pour sortir sur le toit. L'air frais me manque tant ! (...) Pourquoi est-ce que l'on me punit avant d'être déclaré coupable ?"

Concernant les faits qui lui sont reprochés, l'ex dirigeant réfute "les allégations du procureur, mais aussi celles de Nissan" : "Ils sortent énormément de faits de leur contexte. C'est une distorsion de la réalité pour détruire ma réputation. Chez Nissan, les gens qui sont au coeur des accusations sont aussi ceux qui font l'enquête. Ce sont des personnes qui étaient très profondément impliquées dans les affaires légales de Nissan. C'est tout de même très surprenant."

"Complot", "piège"

Sur le fond de l'affaire, et le soupçon de minoration des revenus, il explique : "On m'accuse de ne pas avoir déclaré des revenus que je n'ai jamais reçus ! J'ai déclaré le moindre yen que j'ai reçu."

Carlos Ghosn parle au final de "complot" et de "piège" : "Il n'y a aucun doute là-dessus. C'est une affaire de trahison. Et il y a plusieurs raisons pour cela. Il y avait beaucoup d'opposition et d'anxiété sur le projet d'intégrer les trois entreprises ensemble." Selon lui, il s'agirait bien de l'origine de ses ennuis et il affirme avoir bien évoqué ce projet d'intégration entre les trois entités, Renault, Nissan et Mitsubishi, avec Hiroto Saikawa au mois de septembre.

Holding

Il s'agissait de créer un holding qui aurait contrôlé les trois entités et possédé la totalité des actions des groupes, avec un rapport de force lié aux performances économiques des entités. Or, la performance de Nissan semblait dans le dur... "Quand la performance d'une entreprise baisse, aucun PDG n'est immunisé contre un limogeage", dit Carlos Ghosn à propos du patron de Nissan qu'il accuse de trahison...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...