En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Renault-Nissan-Mitsubishi défendent leur alliance

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

Si les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Carlos Ghosn au Japon, Renault, Nissan et Mitsubishi restent "pleinement engagés" pour leur...

Renault-Nissan-Mitsubishi défendent leur alliance
Credits Renault

Si les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Carlos Ghosn, Renault, Nissan et Mitsubishi restent "pleinement engagés" dans leur collaboration. Dans un communiqué commun, les trois constructeurs affirment : "De manière unanime et avec conviction, les conseils d'administration du groupe Renault, de Nissan Motor et de Mitsubishi Motors ont réaffirmé, ces derniers jours, leur profond attachement à l'alliance... Depuis deux décennies, le succès de l'alliance est sans égal. Nous restons pleinement attachés à l'alliance".

En détention à Tokyo depuis le 19 novembre en raison d'accusations de fraude fiscale et d'utilisation des fonds de l'entreprise à des fins personnelles dans le cadre de ses activités chez Nissan, Carlos Ghosn a depuis été évincé de ses fonctions de président des deux groupes nippons. Si Renault a désigné le tandem Thierry Bolloré / Philippe Lagayette pour diriger le groupe de façon intérimaire, C.Ghosn demeure pour l'heure PDG de Renault et patron de l'alliance Renault/Nissan/Mitsubishi.

Par ailleurs, selon l'agence de presse Kyodo, le parquet de Tokyo veut prolonger la détention de la star déchue. La période de détention de 10 jours de C.Ghosn s'achèvera vendredi. Le parquet japonais peut demander l'autorisation de prolonger cette détention pour un maximum de 10 jours supplémentaires, au terme desquels il devra décider de l'inculper ou de le libérer.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...