En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 423.17 PTS
-0.44 %
4 429.00
-0.28 %
SBF 120 PTS
3 499.43
0. %
DAX PTS
10 391.70
+0.57 %
Dow Jones PTS
23 433.57
+3.44 %
8 229.54
+0. %

Renault : deuxième séance de hausse !

| Boursier | 443 | 3 par 1 internautes

L'actualité autour du constructeur automobile n'est pourtant toujours pas très porteuse..

Renault : deuxième séance de hausse !
Credits Reuters

Renault, qui est parvenu à se maintenir au-dessus de la barre des 30 euros, aligne une deuxième séance de rebond ce jeudi. L'actualité autour du constructeur automobile n'est pourtant toujours pas très porteuse puisque après avoir dégradé la note crédit du groupe au losange, Moody's a abaissé celle de son partenaire Nissan Motor d'un cran, soit de 'A3' à 'Baa1', avec une perspective qui reste 'négative'. L'agence explique que son choix "reflète la faible rentabilité de Nissan, qui tente de redresser ses activités aux États-Unis, son flux de trésorerie disponible négatif et les défis à relever pour stabiliser les relations avec Renault sous la houlette de la nouvelle équipe de direction". Quant à la perspective négative, elle reflète l'opinion de Moody's selon laquelle il existe une grande incertitude quant à la possibilité pour la firme nippone d'atteindre ses objectifs de rentabilité.

Citi a de son côté coupé sa cible de 30 à 20 euros tout en maintenant son opinion 'vendre'. La branche industrielle de Renault ne semble pas en mesure de générer un flux de trésorerie disponible, et les paiements de la banque et le resserrement du fonds de roulement ne sont que des remèdes à court terme, selon le courtier américain. Le rythme du programme de restructuration est trop lent, et l'incertitude quant à l'échelle, à la faisabilité et aux coûts associés risque de préoccuper les investisseurs, ajoute le courtier, en mettant en avant les dernières déclarations du gouvernement.

Malgré ce sursaut, Renault affiche un passif de près de 24% depuis le début janvier, de loin la plus mauvaise performance sur le CAC40.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

La perspective crédit reste 'négative'...

Publié le 09/04/2020

Cornaquées par le régulateur financier suisse, FINMA, les banques helvétiques rentrent dans le rang en divisant par deux leur dividende, l'autre moitié devant être versée plus tard dans…

Publié le 09/04/2020

Sodexo bondit de 9,30% à 69,32 euros et signe la pole position du CAC 40. Les investisseurs applaudissent des résultats du premier semestre de l'exercice 2019-2020 meilleurs qu'attendus. Le…

Publié le 09/04/2020

Spie remonte de 2% ce jeudi midi à 12 euros, alors que le Conseil d'administration a proposé de ne pas verser le solde du dividende au titre de 2019...