En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 561.24 PTS
+0.06 %
5 512.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 401.39
+0.08 %
DAX PTS
12 285.11
+0.02 %
Dowjones PTS
26 462.08
-0.51 %
7 816.92
+0.00 %
1.113
+0.02 %

Renault : des "atteintes aux principes éthiques du Groupe", dit l'enquête interne

| Boursier | 263 | Aucun vote sur cette news

Le Conseil d'administration de Renault a pris note des conclusions de la mission de vérifications chez Renault de la Direction Ethique et Compliance...

Renault : des "atteintes aux principes éthiques du Groupe", dit l'enquête interne
Credits Reuters

Le Conseil d'administration de Renault a pris note des conclusions de la mission de vérifications chez Renault de la Direction Ethique et Compliance mandatée le 23 novembre 2018. Ces vérifications ont permis de conclure à la conformité à la réglementation en vigueur de l'ensemble des éléments de rémunération et des avantages en nature versés par le Groupe à l'ancien PDG et aux autres membres du Comité Exécutif au titre des exercices 2010 à 2018, à l'exception d'erreurs en cours de correction.

En revanche, des dépenses engagées par l'ancien PDG Carlos Ghosn "sont source de questionnements, en raison des pratiques contestables et dissimulées dont elles procèdent et des atteintes aux principes éthiques du Groupe qu'elles impliquent, notamment dans la gestion des conflits d'intérêts et la protection des actifs du Groupe".

Outre les signalements déjà effectués au sujet de la contrepartie d'une valeur de 50.000 euros affectée au bénéfice personnel de M. Ghosn dans le cadre de la convention de mécénat signée avec le Château de Versailles et de versements effectués à un avocat, Renault a porté à la connaissance des autorités judiciaires françaises des éléments relatifs à des versements effectués au profit de l'un des distributeurs de Renault au Moyen-Orient.

Le Conseil d'administration a en outre recommandé à la Direction générale de mettre en oeuvre toutes les mesures nécessaires, notamment au plan de l'organisation interne, qu'appellent les situations relevées.

Le Conseil d'administration a pris connaissance des conclusions intermédiaires de l'audit conjoint mis en oeuvre avec Nissan et portant sur l'activité de leur filiale commune néerlandaise RNBV. Il en ressort déjà deux séries de constatations. D'une part, l'organisation interne de RNBV fait ressortir "de graves déficiences au plan de la transparence financière et des procédures de contrôle des dépenses". Le Conseil d'administration a demandé à la Direction Générale de se rapprocher de Nissan pour remédier conjointement à ces déficiences dans les meilleurs délais.

D'autre part, "des dépenses qui n'ont pas été précisément chiffrées, mais susceptibles de se monter à plusieurs millions d'euros depuis 2010, soulèvent de sérieux questionnements quant à leur conformité à l'intérêt social de RNBV", indique Renault ce soir.

Le Conseil d'administration a demandé aux vérificateurs d'achever leur travail et de livrer leurs conclusions dans les meilleurs délais. Il a également demandé à la Direction générale de Renault de se rapprocher de Nissan pour que les deux actionnaires engagent toutes les actions nécessaires à la préservation des intérêts de RNBV aux Pays-Bas.

Renault "se réserve également le droit, lorsque des informations précises seront disponibles sur l'atteinte à ses intérêts, de saisir la justice française".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2019

Sopra Steria (+7,68% à 118,2 euros) figure parmi les principales progressions de l’indice SBF 120, galvanisé par une croissance interne plus dynamique que prévu au premier trimestre. Le chiffre…

Publié le 26/04/2019

Louis-Mathieu Perrin, ancien CFO du groupe Direct Energie, remplace Serge Stepanov...

Publié le 26/04/2019

FIPP continue d'étudier des projets d'investissement portant sur des biens immobiliers ou titres de sociétés présentant des caractéristiques d'état locatif...

Publié le 26/04/2019

Drone Volt a annoncé la livraison de la dernière version de l'ALTURA ZENITH équipée de sa caméra PENSAR à l'un des spécialistes britanniques de...

Publié le 26/04/2019

Safran (+2,56% à 128,35 euros) se propulse aux avant-postes du CAC 40 ce matin, dans le sillage de son point d’activité du premier trimestre 2019. Ainsi, l'équipementier pour l'aérospatiale et…