5 453.58 PTS
-
5 420.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 351.13
-
DAX PTS
12 500.47
+0.63 %
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+2.08 %
Nikkei PTS
22 359.35
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Renault confirme son offensive dans les utilitaires en Chine

| Boursier | 305 | Aucun vote sur cette news

Le constructeur s'allie à Brilliance China Automotive en tirant parti de la marque Jinbei...

Renault confirme son offensive dans les utilitaires en Chine
Credits Reuters

Renault va s'attaquer au marché chinois des utilitaires en s'appuyant sur Brilliance China Automotive, confirmant les engagements annoncés en juillet dernier. Un accord de joint-venture a été signé pour la fabrication et la vente d'utilitaires aux marques Jinbei, Renault et Huasong. L'objectif est d'écouler 150.000 unités par an d'ici 2022 et d'accélérer la transition vers les moteurs électriques.

"Renault-Brilliance-Jinbei Automotive Company" sera détenue à 51% par le groupe chinois et à 49% par le Français. Les sites de fabrication seront situés dans le district de Dadong. Ils produiront des véhicules des segments monospaces, fourgons de taille moyenne et fourgons lourds. Le marché chinois des utilitaires, en pleine croissance, représente 3 millions d'unités par an. Le PDG de la coentreprise sera Thierry Aubry, qui apportera son expérience dans la vente au détail, la fabrication et la distribution. Aussi bien en Chine qu'en France. Brilliance a investi de façon significative dans la marque Jinbei, première marque de bus en Chine depuis plus d'une décennie, qui possède notamment une expertise dans les monospaces d'entrée de gamme. Elle détient une part de marché importante (31 %) dans les véhicules utilitaires de taille moyenne. La joint-venture aura pour premier objectif de redynamiser la marque Jinbei, avant de se lancer dans la fabrication d'utilitaires Renault en Chine en 2020.

Les modalités financières n'ont pas été précisées ce matin. En juillet, il était question d'un investissement de démarrage de 1,5 milliard de yuans, soit environ 192 millions d'euros aux taux de change actuels.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Selon 'Challenges' et plusieurs autres journaux, François Pérol a annoncé sa démission au conseil de surveillance de BPCE. Il présidait le groupe bancaire depuis 2009, das le sillage de la crise…

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 26/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 26/04/2018

Suite à l'augmentation de capital réservée...

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...