En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 419.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 300.29
+0.45 %
7 443.77
+0.58 %
1.134
-0.54 %

Rémy Cointreau : le relèvement des objectifs ne suffit pas

| Boursier | 170 | Aucun vote sur cette news

Le marché espérait mieux...

Rémy Cointreau : le relèvement des objectifs ne suffit pas
Credits Reuters

Le marché espérait mieux. Rémy Cointreau cède 2,8% à 124 euros à l'ouverture du marché parisien malgré le relèvement de l'objectif de rentabilité à moyen terme. Le groupe a en effet rehaussé son objectif de progression de sa marge opérationnelle courante sur la période des 3 ans à fin mars 2020. Pour les exercices 2017-18, 2018-19 et 2019-20, il anticipe désormais une progression cumulée de 2,4-3,0 points (contre un objectif de +0,8-1,8 points précédemment), à devises et périmètre constants.

Sur l'exercice 2017-2018, clos le 31 mars, le groupe de spiritueux, dont le titre se négocie sur des niveaux de valorisation équivalents à un groupe de luxe, a dégagé un résultat opérationnel courant de 236,8 millions d'euros, en hausse organique de 14,1%. Le consensus tablait sur un profit opérationnel de 235,5 ME et sur une croissance organique de ce dernier 12,9%.La marge opérationnelle courante du groupe dans son ensemble, toujours en termes organiques, ressort à 220% sur la période, soit une amélioration de 1,3 point par rapport à l'exercice 2016-2017.

Liberum note en revanche que le résultat net publié et récurrent est ressorti inférieur aux attentes des analystes en raison d'autres charges d'exploitation et coûts financiers plus élevés que prévu. Compte tenu de la valorisation actuelle, le broker reste 'vendeur' du dossier. Il explique que le marché semble acheter le momentum actuel et semble ignorer la volatilité inhérente à l'activité cognac premium du groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

En juillet 2018, le trafic de Paris Aéroport est ressorti en hausse de 3,7% par rapport au mois de juillet 2017, avec 10,4 millions de passagers accueillis, dont 7,2 millions à Paris-Charles de…

Publié le 14/08/2018

Le groupe SII a réalisé un chiffre d’affaires de 147,61 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Il en ressort une croissance de 13,9% à données publiées…

Publié le 14/08/2018

Thales et Gemalto ont obtenu 4 des 14 Autorisations Règlementaires requises

Publié le 14/08/2018

Hausse de 3,7% du trafic des aéroports parisiens du groupe...