Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 430.19 PTS
+1.3 %
6 458.50
+1.93 %
SBF 120 PTS
4 997.00
+1.29 %
DAX PTS
14 185.94
+1.59 %
Dow Jones PTS
32 654.59
+1.34 %
12 564.10
+2.62 %
1.055
+1.1 %

Recylex : Demande d'ouverture d'un redressement judiciaire

| Boursier | 406 | 5 par 1 internautes

Recylex communique

Recylex : Demande d'ouverture d'un redressement judiciaire

Recylex S.A. constate, au vu des offres reçues dans le cadre du processus de cession d'actifs que la Société avait initié en mai 2021, (i) qu'elle ne disposera pas de ressources financières suffisantes pour permettre une restructuration de la dette dans un cadre amiable, et (ii) qu'il sera impossible de mettre en oeuvre le programme de cession d'actifs envisagé dans un cadre in bonis1.

Les offres reçues par la Société à ce jour sont les suivantes :

Une offre valorisant les sites industriels d'Escaudoeuvres et de Villefranche-sur-Saône ainsi que les titres de la filiale C2P S.A.S à un montant inférieur à 2,5 millions d'euros et permettant le maintien de l'activité et des emplois (60 emplois au total) ;
Deux offres valorisant la participation de 50% dans Recytech S.A. à hauteur de 40 millions d'euros, cette participation faisant notamment l'objet d'un nantissement de premier rang et de deuxième rang au profit de Glencore International AG ;
Des offres valorisant le site arrêté de l'Estaque à un montant inférieur à 0,5 millions d'euros (avec la reprise des obligations de réhabilitation environnementales par l'acquéreur potentiel).
Ces montants sont à comparer avec un endettement net global de 52,2 millions d'euros auquel s'ajoutent des provisions pour risques et pour passifs environnementaux de 16,2 millions d'euros2, soit un total de 68,4 millions d'euros. La Société ne s'attend pas à recevoir d'autres offres au vu des diligences importantes entreprises pour la recherche de potentiels repreneurs.

Ce processus de cession d'actifs s'est inscrit dans le cadre d'une procédure de prévention amiable (conciliation), en cours depuis plusieurs mois, à l'initiative de la Société et qui prendra fin le 15 avril 2022 sans qu'un plan de restructuration de la dette ait pu être agréé.

De plus, une très grande partie de la dette du groupe deviendra également exigible après le 15 avril 2022.

Par conséquent, la Société sera en état de cessation des paiements et s'apprête à solliciter l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire devant le Tribunal de Commerce de Paris, dans les conditions prévues par la Loi3.

La société constate que l'offre conditionnelle reçue portant sur les deux sites industriels (y compris sa filiale C2P S.A.S. localisée sur le site de Villefranche-sur-Saône) et émanant de la société Campine NV, est de nature à maintenir les activités des sites industriels du Groupe et les emplois associés. Cependant, la levée des conditions reste à ce jour encore incertaine.

Cette offre reste soumise à un accord entre Campine NV et les services de l'Etat français sur les montants des garanties financières que le repreneur devrait mettre en place en cas de reprise de l'exploitation de ces deux sites qui sont classés "Seveso".

Si le Tribunal fait droit à la demande d'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire, cette procédure permettra l'examen par le Tribunal de l'offre reçue de la société Campine NV et l'étude d'une solution judiciaire de restructuration de la dette de la Société.

Cette offre étant la seule offre portant sur les sites industriels, la Société sollicitera que l'offre de Campine NV soit examinée par le Tribunal de Commerce de Paris selon les modalités du prépack cession - ceci impliquant, en particulier, un calendrier accéléré - afin de limiter les conséquences sur l'activité et l'emploi des sites industriels.

Le processus de cession d'actifs porté par la Société depuis mai 2021, en parallèle du processus de restructuration de sa dette, est ainsi remis entre les mains du Tribunal de Commerce de Paris.

Dans l'hypothèse de l'ouverture d'un redressement judiciaire, il est cependant à noter que, compte tenu de l'importance des dettes et des autres passifs, et de la faible valeur des actifs ressortant des offres reçues, les perspectives d'adoption d'un plan de redressement, en parallèle de la prépack cession envisagée, demeurent incertaines.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2022

Du changement au capital et à la gouvernance de Ucar...

Publié le 17/05/2022

Cette cession d'actions permet à Daniel Julien de faire face à la charge fiscale déclenchée par l'acquisition définitive des actions de performance attribuées...

Publié le 17/05/2022

Ce festival se déroule à Hambourg avec plus de 500 exposants, 700 conférenciers, et 23 'masterclass'...

Publié le 17/05/2022

Face à l'incompréhension de certains actionnaires qui considèrent que cette attribution n'est pas conforme aux principes qui doivent s'appliquer à la rémunération des mandataires sociaux...

Publié le 17/05/2022

Après le succès de la commercialisation des premiers fonds Eurazeo ouverts aux particuliers, Eurazeo lance le fonds European Real Estate II ELTIF,...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne