En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 555.02 PTS
-0.05 %
5 504.50
-0.03 %
SBF 120 PTS
4 392.98
-0.11 %
DAX PTS
12 265.46
-0.14 %
Dowjones PTS
26 462.08
-0.51 %
7 816.92
+0.00 %
1.114
+0.09 %

PSA Groupe/FCA : Carlos Tavares met les choses au clair

| Boursier | 1339 | 3 par 1 internautes

Le nom de FCA revient ainsi souvent comme un partenaire potentiel pour PSA en raison de sa présence sur le marché américain et de la popularité de sa marque Jeep...

PSA Groupe/FCA : Carlos Tavares met les choses au clair
Credits Reuters

Carlos Tavares tempère les ardeurs du marché. Alors que les bruits de couloir concernant un éventuel rapprochement de PSA Groupe avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA) se font de plus en plus forts, le patron du constructeur sochalien a remis les choses dans leur contexte. "Nous ne visons aucune entreprise spécifique, y compris celle que vous mentionnez (FCA). Nous travaillons avec tous nos partenaires", a déclaré le dirigeant à Chennai, dans le sud de l'Inde, où il a détaillé les projets de la marque Citroën dans le pays.

Au-delà de ce retour de Citroën en Inde, PSA compte aussi sur la relance en Russie d'Opel, marque rachetée à General Motors en 2017, et sur le retour de Peugeot aux Etats-Unis pour faire croître ses ventes hors d'Europe de 50% d'ici 2021 et réduire sa dépendance à son marché historique, en voie de stagnation. Mais une fusion avec un autre grand constructeur mondial lui permettrait d'atteindre plus rapidement cet objectif et de réaliser d'importantes économies d'échelle pour financer des investissements technologiques de plus en plus massifs.

Le nom de FCA revient ainsi souvent comme un partenaire potentiel pour PSA en raison de sa présence sur le marché américain et de la popularité de sa marque Jeep. "Nous n'avons aucune discussion stratégique spécifique sur ce sujet (...) Mais nous (...) garderons une attitude mentale d'ouverture vis-à-vis de toute opportunité qui pourrait se présenter sur le marché, comme nous l'avons fait avec l'opportunité Opel/Vauxhall", a indiqué Carlos Tavares.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2019

Les publications trimestrielles focalisent l'attention des investisseurs ce matin et ça se passe bien pour Renault, Sanofi, Suez, ou...

Publié le 26/04/2019

Invibes enregistre un excellent début d'année 2019 avec une forte croissance de son activité...

Publié le 26/04/2019

Le Conseil du directoire d'Euromedis a arrêté les comptes au 31 décembre 2018 sur une durée exceptionnelle de 17 mois...

Publié le 26/04/2019

Au premier trimestre 2019, Total a affiché un résultat net ajusté part du Groupe de à 2,759 milliards de dollars, en baisse de 4% par rapport à l’année dernière. "Cette baisse s’explique…

Publié le 26/04/2019

Les revenus locatifs bruts du 1er trimestre 2019 s'élèvent à 9,9 millions d'euros, en hausse de 12,5%...