En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Pfizer veut vendre Advil et ses marques sans ordonnance

| Boursier | 452 | Aucun vote sur cette news

L'américain a lancé le processus de cession de cette division qui pèse 3,4 Mds$ de ventes annuelles...

Pfizer veut vendre Advil et ses marques sans ordonnance
Credits Reuters

L'actualité des fusions et acquisition dans le domaine pharmaceutique n'est pas près de se tarir, puisque l'américain Pfizer a officiellement annoncé aujourd'hui à la mi-journée qu'il compte se séparer de sa division médicaments sans ordonnance, dans des conditions qui restent encore à déterminer. Pfizer Consumer Healthcare est l'un des plus gros acteurs du secteur, avec 3,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires réalisés en 2016. En France, cette branche du géant américain est surtout connue via les marques Advil, Centrum, Thermacare ou Nexium. Advil et Centrum figurent parmi les dix médicaments sans ordonnance les plus vendus dans le monde. Pfizer revendique dix médicaments OTC générant chacun plus de 100 millions de dollars de ventes annuelles.

Le laboratoire a embauché Centerview Partners, Guggenheim Securities et Morgan Stanley pour évaluer ses options. La décision finale sera prise en 2018. A ce stade, toutes les options sont ouvertes (cession totale, cession partielle, spin-off, voire conservation dans le périmètre).

En 2016, Sanofi avait réalisé l'acquisition de l'activité grand public de Boehringer Ingelheim pour 6,7 milliards d'euros. Le périmètre apportait 1,6 MdE de revenus annuels. En novembre 2015, Exane BNP Paribas avait estimé inévitable la cession de la division OTC de Pfizer à terme. L'analyste avait eu le nez creux : il estimait que l'opération n'interviendrait pas à court terme mais plutôt à partir de 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.