En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
-
5 443.00
-
SBF 120 PTS
4 358.59
-
DAX PTS
12 765.94
-
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 826.19
+0.14 %

Peugeot pourrait lancer une rupture conventionnelle collective sur 1.300 emplois

| Boursier | 310 | Aucun vote sur cette news

Le constructeur négocie actuellement avec ses salariés...

Peugeot pourrait lancer une rupture conventionnelle collective sur 1.300 emplois
Credits Reuters

PSA prévoit de supprimer 2.200 emplois et d'embaucher environ 1.300 personnes en France, selon des sources syndicales obtenues par 'France Info'. L'industriel devrait avoir recours à la rupture conventionnelle collective pour supprimer 1.300 postes et s'appuiera sur le congé senior pour les 900 autres. Les discussions sont actuellement en cours sur le site de Poissy entre la direction et les syndicats. La radio rappelle que pour être validée, la rupture conventionnelle collective doit obtenir l'assentiment des syndicats et du ministère du travail. La teneur des discussions devrait faire l'objet d'une communication de PSA dans les heures qui viennent.

Plus simple, le nouveau dispositif est autonome des PSE, et ne nécessite pas que l'entreprise démontre qu'elle traverse des difficultés économiques, ce qui contribue à renforcer la flexibilité du marché du travail. La difficulté de licencier est en effet citée par les entrepreneurs comme l'un des principaux freins à l'embauche en France. Mais le dispositif n'a évidemment pas que des adeptes. "C'est une façon très facile pour les entreprises, les grandes vous avez remarqué, de se débarrasser d'un certain nombre de salariés, pourquoi pas les plus anciens, et d'éviter de faire un plan social, où on discute des mesures d'accompagnement, des mesures de reclassement", a regretté hier sur 'France Info' le patron de la CGT, Philippe Martinez, qui s'inquiète de la précarisation des contrats chez PSA, notamment dans les ateliers de production où le CDI ne serait plus majoritaire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...