En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.56 %
5 396.5
+0.62 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.39 %
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 447.02
+0.76 %
7 463.53
-0.41 %
1.167
+0.01 %

Peugeot : le marché n'est pas emballé

| Boursier | 310 | Aucun vote sur cette news

La forte hausse de l'activité trimestrielle (+31,4% à 15 milliards d'euros) du groupe PSA (Peugeot) grâce à l'apport des deux premiers mois de ventes...

Peugeot : le marché n'est pas emballé
Credits Peugeot

La forte hausse de l'activité trimestrielle (+31,4% à 15 milliards d'euros) du groupe PSA (Peugeot) grâce à l'apport des deux premiers mois de ventes d'Opel et Vauxhall et la confirmation des objectifs moyens termes de la société ne suffisent pas à maintenir le titre dans le vert. En début d'après-midi, l'action Peugeot cède 1,8% à 20 euros. Il faut dire que les difficultés en Chine ont continué de peser sur les ventes en volume des trois marques françaises, Peugeot, Citroën et DS. Hors consolidation de la branche européenne de General Motors, les revenus sont en effet ressortis à 12,199 MdsE, légèrement en-deçà du consensus.

"En ce qui concerne l'objectif de marge, celui-ci fait référence à Peugeot-Citroën-DS et n'inclut pas l'impact des chiffres consolidés d'Opel-Vauxhall qui pèseront significativement sur les résultats de la division automobile de 2017", a déclaré Jean-Baptiste de Chatillon au cours d'une téléconférence analystes. Le directeur financier de PSA a ajouté s'attendre à ce que le second semestre traduise une dégradation par rapport aux pertes de la division Europe de General Motors au premier semestre, du fait de la saisonnalité de l'activité et de la faiblesse du marché automobile britannique.

"La performance de ce trimestre est relativement bonne. Mais l'effet de base a toutefois aidé relativement positivement. Nous anticipons un ralentissement de la croissance des ventes au cours du quatrième trimestre", commente Bryan Garnier, à 'vendre' sur le dossier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Le Conseil d'Administration d'Artea s'est réuni le 18 septembre 2018 afin d'arrêter les comptes consolidés du Groupe pour le 1er semestre 2018...

Publié le 19/09/2018

Spineway a procédé ce jour au remboursement de 50% des 44 ORNANE restant en la possession du fonds d'investissement YA II PN

Publié le 19/09/2018

Les produits opérationnels de Transgene se sont élevés à 3,6 ME au 30 juin 2018 contre 3,9 ME un an plus tôt...