5 614.51 PTS
-0.13 %
5 546.0
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 475.40
-0.15 %
DAX PTS
13 077.72
-0.28 %
Dowjones PTS
24 715.09
+0.00 %
6 866.25
-0.51 %
Nikkei PTS
22 930.36
+0.40 %

Pernod-Ricard ne met pas encore du cannabis dans le pastis

| Boursier | 461 | Aucun vote sur cette news

Le PDG du groupe regarde, comme le reste du secteur, l'évolution du marché du cannabis...

Pernod-Ricard ne met pas encore du cannabis dans le pastis
Credits Reuters

Pernod Ricard lorgne-t-il le marché du cannabis ? La question a été posée à Alexandre Ricard, le PDG du groupe, lors d'une interview réalisée ce matin par Bloomberg TV. Une demande qui n'est pas aussi incongrue qu'elle le laisse penser, car les analystes commencent à se pencher sur le marché du cannabis alors que plusieurs pays ont assoupli leur politique en la matière. En janvier, le bureau d'études Bryan Garnier avait publié une recherche sur le cannabis, un marché évalué à 177 milliards de dollars dans le monde en 2017, dont seulement 12 Mds$ pour le commerce autorisé (médical et récréatif), pour 183 millions de consommateurs. Vingt-cinq pays ont commencé à légaliser le cannabis, pas seulement pour ses vertus thérapeutiques ou apaisantes, mais aussi pour profiter d'une manne fiscale confisquée par le marché noir. Il s'agit de l'Autriche, du Brésil, du Canada, du Danemark, de l'Allemagne, d'Israël, de l'Italie, du Mexique, des Pays-Bas, de l'Afrique du Sud, de la Suisse, de la Turquie et de l'Uruguay, à divers stades. Aux États-Unis, 9 états autorisent l'usage récréatif et 29 l'usage médical. Bryan Garnier estime que le marché pourrait atteindre 260 Mds$ dans dix ans, dont 140 Mds$ pour sa partie légale, sans même intégrer le marché des médicaments humains et vétérinaires, ni celui des boissons.

En cas de libéralisation, les groupes de spiritueux pourraient être tentés de proposer des boissons à base de cannabis aux côtés de leurs gammes alcoolisées, voire pourquoi pas une combinaison des deux. Alexandre Ricard a concédé que le phénomène n'est pas à pendre à la légère. "On regarde ça de près", a-t-il expliqué à Bloomberg TV, "tout le secteur regarde ça de près". A titre personnel, le dirigeant a cependant avoué que sa préférence allait au whisky, dont son groupe est un acteur majeur à l'échelle mondiale, via ses marques de scotch (Glenlivet, Ballantine's, Chivas, Clan Campbell, Imperial, Royal Salute, Passport), de whisky irlandais (Jameson) ou de whiskys locaux (Royal Stag, JP Wiser's, Blender's Pride, Imperial Blue, 100 Pipers).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/05/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 18/05/2018

Le démarrage du plan Dimension 2020 commence à porter ses fruits...

Publié le 18/05/2018

A l'issue de l'opération, le FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2018 détiendra 1,93% du capital...

Publié le 18/05/2018

L'assemblée a pris acte de la démission de son poste d'administrateur de Christian de Longevialle...

Publié le 18/05/2018

Paris, France - le 18 mai 2018 CGG annonce que l'homologation de son plan de sauvegarde par le Tribunal de commerce de Paris le 1er décembre 2017 a été confirmée par un arrêt…