Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 340.00 PTS
+0.01 %
6 309.50
+0.1 %
SBF 120 PTS
4 981.30
+0.07 %
DAX PTS
15 187.60
+0.11 %
Dow Jones PTS
34 230.34
+0.29 %
13 503.37
+0. %
1.204
+0.33 %

Pénurie de "puces" : réunion à la Maison Blanche ce lundi !

| Boursier | 258 | Aucun vote sur cette news

Le président américain Joe Biden va réunir lundi des dirigeants des entreprises concernées, afin d'étudier la manière de renforcer la fabrication de ces composants aux Etats-Unis.

Pénurie de "puces" : réunion à la Maison Blanche ce lundi !
Credits Reuters

Face à la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui pénalise les industriels de nombreux secteurs, de l'automobile à l'électroménager, l'administration de Joe Biden va réunir lundi des dirigeants des entreprises concernées, afin d'étudier la manière de renforcer la fabrication de ces composants aux Etats-Unis.

La Maison Blanche a ainsi annoncé vendredi qu'elle tiendrait lundi un sommet virtuel avec les dirigeants de 19 groupes américains ou implantés aux Etats-Unis, parmi lesquels les deux principaux producteurs mondiaux, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) et GlobalFoundries, et d'autres concepteurs ou producteurs de "puces", dont Intel, Samsung, NXP, Micron et Skywater technology.

Seront aussi présent les patrons de géants d'internet, des télécoms et de l'informatique, dont Alphabet (maison mère de Google), HP Inc, Dell ou encore AT&T, ainsi que les géants automobiles et leurs équipementiers, dont Ford Motor, General Motors, Stellantis, Cummins, Paccar et Piston Group. Le groupe de technologies médicales Medtronic devrait aussi être représenté.

Les semi-conducteurs jugés "biens essentiels"

La réunion sera dirigée par le directeur du Conseil économique de la Maison-Blanche, Brian Deese, et par le conseiller pour la sécurité nationale, Jake Sullivan. La secrétaire au Commerce, Gina Raimondo, y participera également, a précisé la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki.

Ils discuteront des "mesures visant à renforcer la résilience des chaînes d'approvisionnement américaines pour les semi-conducteurs et d'autres domaines clés", a indiqué la Maison-Blanche. Signe de l'ampleur du problème, Joe Biden avait signé fin février un décret pour passer au crible les chaînes d'approvisionnement des biens jugés "essentiels", dont les semi-conducteurs.

La pénurie de composants, provoquée par une conjonction de facteurs liés à la crise du coronavirus, a entraîné ces derniers mois des ralentissements voire des interruptions de production de nombreux produits à travers le monde, notamment dans les usines automobiles. La grande majorité de la production de ces composants est concentrée en Asie, ce qui a posé la question de la dépendance de l'industrie mondiale envers quelques acteurs asiatiques...

Intel et TSMC prévoient des investissements géants dans l'Arizona

Pour faire face à la demande, le premier fondeur mondial de "semis", Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) a annoncé le 5 avril son intention d'investir 100 milliards de dollars au cours des trois prochaines années afin d'accroître ses capacités. Le géant taiwanais est notamment en train de construire sa deuxième usine aux Etats-Unis, en Arizona, un investissement de 12 Mds$ annoncé en 2020. En mars dernier, la presse locale américaine a cependant affirmé que TSMC pourrait tripler cet investissement pour le porter à 35 Mds$ pour atteindre six usines sur ce site de l'Arizona.

Le 23 mars, l'américain Intel a de son côté annoncé son intention d'investir 20 Mds$ pour construire deux nouvelles unités de production de microprocesseurs aux Etats-Unis, lui aussi en Arizona. Intel, qui dispose déjà de 4 usines aux Etats-Unis, a précisé que son choix avait des "implications de sécurité nationale", au moment où les Etats-Unis et la Chine s'affrontent pour dominer les technologies mondiales.

Par ailleurs, alors que le secteur des semi-conducteurs est au plus haut en Bourse, des sources citées par 'Bloomberg' ont indiqué vendredi que le fonds souverain d'Abu Dhabi, propriétaire de GlobalFoundries (dont le siège est aux Etats-Unis, en Californie), envisage d'introduire le groupe en Bourse, où il pourrait être valorisé environ 20 milliards de dollars. Les délibérations n'en sont qu'à leurs débuts, et les détails de l'opération pourraient encore changer, précisent les sources de l'agence.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

Du 1er au 31 mai 2021

MIEUX QUE GRATUIT ?
"Un ordre de bourse qui vous rapporte"

Tradez gratuitement et recevez 1€ par ordre exécuté
sur tous les produits de la gamme Morgan Stanley*
Valable sur tous les ordres >= à 500€*, offre limitée à 200€

Découvrir l'offre

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Communication à caractère promotionnel. *Voir conditions de l'offre.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/05/2021

Transformation réussie pour Société Générale (+3,62% à 24,49 euros), qui a dévoilé pour le troisième trimestre consécutif des résultats meilleurs que prévu. Les ressorts de cette…

Publié le 06/05/2021

La tendance reste guidée par l'accueil des nombreuses publications trimestrielles

Publié le 06/05/2021

A l’image de son concurrent Daimler, Volkswagen a réalisé un solide début d’année, ce qui lui a permis de relever son objectif de marge pour 2021. Le deuxième constructeur automobile mondial…

Publié le 06/05/2021

Des sénateurs ont déposé plusieurs amendements au nouveau projet de loi relatif à la régulation et à la protection de l’accès aux œuvres culturelles à l’ère numérique. Ceux-ci ont…

Publié le 06/05/2021

Eurazeo annonce le closing final du fonds secondaire, Idinvest Strategic Opportunities II (ISO II), second véhicule de la gamme ISO dédiée aux...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne