En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 379.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 697.84
-0.01 %
7 300.42
+1.00 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Pas assez de navires GNL en 2020, selon GTT

| Boursier | 191 | 3 par 1 internautes

Le management pense que le marché va devoir s'ajuster sur le matériel de transport...

Pas assez de navires GNL en 2020, selon GTT
Credits GTT

Le patron de GTT, Philippe Berterottière, voit arriver un problème de capacités dans le transport maritime GNL à l'horizon 2020. Dans un entretien accordé à l'agence Bloomberg, le dirigeant explique que les volumes de GNL vont s'accroître d'environ 20% d'ici 2020, principalement à cause de l'augmentation des capacités aux États-Unis, mais que le transport maritime ne va pas suivre. "Il manquera aux armateurs environ quarante navires pour l'acheminer", pronostique le dirigeant dont la société est le numéro un mondial incontesté des systèmes de confinement pour les bâtiments de transport de gaz.

GTT a publié vendredi soir ses résultats 2017. La société a constaté une reprise de l'activité, avec 21 commandes comptabilisées sur l'année, contre 16 en 2016.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Voir infographie et version PDF en pièce jointe. Rueil-Malmaison, le 20 juin 2018   Spiecapag, filiale de VINCI, remporte un important contrat sur  le projet de gazoduc…

Publié le 20/06/2018

Grâce à l'effet volume conjugué à une bonne maîtrise des marges

Publié le 20/06/2018

Le Conseil d'Administration d'Eiffage, réuni le 20 juin 2018, a décidé, sur autorisation de l'Assemblée générale du 25 avril 2018 dans sa neuvième résolution à caractère extraordinaire, de…

Publié le 20/06/2018

Le groupe Eiffage précise qu'il est entré en négociation exclusive avec la holding du groupe Migné en vue de l'acquisition de ses carrières et...