En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 153.50
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 699.25
-0.38 %
7 263.41
-0.18 %
1.151
-0.55 %

Où l'on reparle de la privatisation d'Aéroports de Paris

| Boursier | 364 | 4 par 1 internautes

Le 'FT' revient sur le dossier chaud du moment...

Où l'on reparle de la privatisation d'Aéroports de Paris
Credits Reuters

Le 'Financial Times' consacre ce matin un article aux privatisations françaises, mais sans apporter d'éléments réellement nouveaux au débat. Dans une actualité particulièrement plate, l'information pourrait malgré tout faire réagir sur Aéroports de Paris, le dossier le plus chaud du moment et celui qui est le plus largement développé par la publication britannique. Le 'FT' rappelle que plusieurs sources ont indiqué que Bank of America Merrill Lynch a été mandatée par les autorités pour plancher sur le dossier, même si les officiels assurent, ils seraient idiots d'affirmer autre chose, qu'aucune décision définitive n'a été prise. Le principal écueil à cette privatisation, explique le journal financier, reste le caractère stratégique des terrains que possède ADP aussi bien exploités qu'adjacents à ses installations : une rareté chez les grands opérateurs aéroportuaires. D'où l'idée de scinder l'entité en deux, avec d'une part une foncière dont l'État conserverait le contrôle, et d'autre part la partie purement concession aéroportuaire, qui filerait dans le privé, avec Vinci en candidat naturel.

Le gouvernement n'a pas intérêt à se rater sur cette opération, qui s'annonce emblématique et politiquement sensible. En plus, ADP est un "gros morceau", dont la capitalisation atteint actuellement 15,7 milliards d'euros et qui représente par conséquent une manne importante pour les finances publiques. Le 'FT' rappelle que la France doit légiférer pour pouvoir céder certaines de ses participations publiques. Cela pourrait être le cas au printemps.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...

Publié le 17/10/2018

Derichebourg Environnement a signé aujourd'hui avec la société Iren Ambiente un contrat en vue de la cession de ses activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement…