En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 999.93 PTS
-1.06 %
4 991.50
-1.16 %
SBF 120 PTS
3 997.99
-1.27 %
DAX PTS
11 335.32
-1.64 %
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.146
-0.02 %

Où il est question d'Airbus A380, d'Enders et de Brégier...

| Boursier | 340 | Aucun vote sur cette news

Un conseil est prévu aujourd'hui. Tranchera-t-il sur la future gouvernance ? Rien n'est sûr...

Où il est question d'Airbus A380, d'Enders et de Brégier...
Credits Reuters

L'actualité est chargée en fin d'année pour Airbus. Si le groupe devrait tenir ses objectifs, le flou règne sur l'avenir de l'équipe de direction. Un conseil a lieu aujourd'hui.

Le rythme de production de l'A380 d'Airbus devrait descendre à six ou sept unités par an, a confirmé le directeur des opérations d'Airbus, Fabrice Brégier, lors d'une cérémonie de remise du très gros porteur dans sa nouvelle configuration cabine à Singapore Airlines. En l'absence de nouvelles commandes, le carnet se vide. L'industriel a déjà prévu de réduire sa cadence annuelle à 12 unités en 2018 et 8 unités en 2019. L'objectif est de conserver une charge en atelier jusqu'à de nouvelles commandes, car Airbus espère toujours convaincre de nouveaux transporteurs d'utiliser son géant des airs. Pour l'instant, le groupe a par exemple échoué à séduire les opérateurs chinois, alors qu'il estime que le marché local est particulièrement adapté à l'A380. En parallèle, le principal client de l'avion, Emirates, milite toujours pour une version modernisée.

Des tensions en haut lieu

En coulisses, l'actualité est toute aussi morose. Airbus réunit aujourd'hui son dernier conseil de l'année, où il sera question de l'avenir de Tom Enders et de Fabrice Brégier, qui sont sur la sellette depuis quelques semaines, notamment à cause des enquêtes en cours sur un vaste système de pots-de-vin. Le 'Financial Times' rappelle ce matin que dans une affaire similaire, les autorités britanniques avaient exigé un renouvellement complet des hauts dirigeants de Rolls-Royce avant d'autoriser une transaction pour faits de corruption. Ces derniers jours, il se murmurait qu'Enders ne briguera pas un troisième mandat en 2019. Mais les événements lui permettront-ils de tenir jusque-là ? D'autres rumeurs laissaient entendre que Brégier ne manquait pas de savonner la planche de son patron, mais le COO est désormais aussi sur la sellette. Cependant, une source proche du dossier a révélé au 'FT' que Fabrice Brégier n'a pas l'intention de quitter le navire, loin de là. "Il fait le job. Il n'a aucune raison de partir", a-t-elle déclaré. L'intéressé lui-même joue la surprise. La garde rapprochée de Tom Enders, elle, prendrait le contrepied en pronostiquant que le départ du COO précéderait sans doute celui du CEO... Ambiance.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Orange Business Services et Telespazio, société commune de Leonardo et Thales, annoncent s’unir pour fournir des services de télécommunication par satellite au Ministère des Armées. Les deux…

Publié le 23/10/2018

Un des points faibles historiques d’Atos est revenu le hanter pour la deuxième publication consécutive : la faiblesse de sa croissance organique. Déjà décevante au premier semestre, elle…

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Innate Pharma a annoncé la signature d'un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules...

Publié le 23/10/2018

Eurofins a fait état d’une progression de 30,6% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, à 955 millions d’euros. La croissance organique est ressortie à plus de 5%, en ligne avec…