En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 007.14 PTS
-0.84 %
5 008.00
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 943.47
-0.75 %
DAX PTS
12 528.18
-0.64 %
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.125
+0.01 %

Orchestra-Premaman : le Tribunal de Commerce de Montpellier retient l'offre de reprise par NewOrch SAS

| Boursier | 1089 | Aucun vote sur cette news

Le Tribunal de Commerce de Montpellier annonce avoir retenu l'offre de reprise d'Orchestra-Premaman par NewOrch SAS...

Orchestra-Premaman : le Tribunal de Commerce de Montpellier retient l'offre de reprise par NewOrch SAS
Credits Orchestra

Le Tribunal de Commerce de Montpellier annonce avoir retenu l'offre de reprise d'Orchestra-Premaman par NewOrch SAS.
La société avait demandé et obtenu, par jugement du 24 septembre 2019, l'ouverture d'une procédure de sauvegarde.
Le 1er avril 2020, Orchestra-Prémaman a annoncé son intention de solliciter la conversion de la procédure de sauvegarde en procédure de redressement judiciaire en raison des conséquences financières liées à la crise sanitaire mondiale sans précédent (COVID-19), qui a impacté significativement son activité.

Le 29 avril 2020, le Tribunal de Commerce Spécialisé de Montpellier a converti la procédure de sauvegarde en procédure de redressement judiciaire.

Par jugement rendu le 19 juin 2020, le Tribunal de Commerce Spécialisé de Montpellier a désigné la société NewOrch SAS comme repreneur des actifs de la société Orchestra-Prémaman.

Description du projet de reprise

Le projet NewOrch est porté par un collectif de fournisseurs, franchisés et cadres du groupe représentant 41% du capital de la société de reprise dénommée NewOrch, auxquels s'ajoutent les actionnaires historiques du groupe Orchestra-Prémaman, la famille Mestre à hauteur de 38% du capital et la famille Gotlib à hauteur de 19% du capital de NewOrch. Enfin, 2% du capital seront offerts aux employés du groupe, gratuitement.

Les principales caractéristiques du plan de reprise sont les suivantes :
- maintien des principales zones géographiques sur lesquelles opérait le groupe OrchestraPrémaman : France, Grèce, Chypre, Espagne, Belgique, Luxembourg, Suisse et Maroc ;
- maintien des bureaux d'achat ;
- maintien de 430 points de vente dont 257 en France ; et
- mise en place pour le siège social en France d'un Plan de Sauvegarde de l'Emploi devant permettre de conserver 223 emplois sur un total de 303 postes. Au niveau mondial, le groupe entend maintenir 3769 emplois sur un total de 4520.

Sur le plan financier, le prix d'acquisition s'élève à 35,5 ME auxquels il faut ajouter 34 ME de charges augmentatives du prix afin de désintéresser la procédure correspondant à des provisions diverses dans les comptes de Orchestra-Prémaman SA (contribution financière additionnelle du repreneur) et 1,5 ME d'abondement au PSE, soit au total un prix global s'élevant à 71 ME.

Les 35,5 ME sont payés à la procédure selon les modalités suivantes : 15,5 ME payés à la signature des actes de cession devant intervenir dans un délai maximum de 6 mois après la date du jugement et 20 ME étalés sur 48 mois.

Enfin, le financement du fond de roulement, devant permettre à l'entreprise de réamorcer son activité, s'appuie sur l'obtention de 35 ME de lettres de crédit, d'un prêt de 19,5 ME assis principalement sur une garantie sur stock, d'un financement additionnel de 3 ME garanti sur les stocks de la filiale suisse et surtout sur un capital entièrement versé de 10 ME.

Dans ce contexte, la cotation des actions sur Euronext Paris restera suspendue jusqu'à la liquidation de la société.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/07/2020

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé que la reprise de la cotation de ses titres a été fixée au lundi 6 juillet 2020. Ce, après voir précisé qu'après d’intenses…

Publié le 03/07/2020

GTT a annoncé avoir reçu, fin juin, une commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex (Zvezda) pour la conception des cuves de cinq méthaniers brise-glace de type ARC7…

Publié le 03/07/2020

GTT a reçu fin juin une commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex pour la conception des cuves de cinq méthaniers...

Publié le 03/07/2020

Une centaine de salariés d'Air France et de ses sous-traitants ont manifesté ce vendredi devant le siège social de la compagnie aérienne à...

Publié le 03/07/2020

Le Conseil Départemental de la Vienne a retenu le projet déposé par les équipes de la Société Anonyme du Parc du Futuroscope (SAPF), société contrôlée par la Compagnie des Alpes et actuel…