5 420.58 PTS
+1.33 %
5 415.5
+1.38 %
SBF 120 PTS
4 324.40
+1.35 %
DAX PTS
13 312.30
+1.59 %
Dowjones PTS
24 792.20
+0.57 %
6 513.27
+0.73 %
Nikkei PTS
22 901.77
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Orange et ADP dans la première bannette des cessions de l'Etat ?

| Boursier | 791 | 4 par 1 internautes

Les premières annonces de réduction des participations de l'Etat sont attendues en septembre...

Orange et ADP dans la première bannette des cessions de l'Etat ?
Credits Reuters

La réflexion sur la réduction des participations de l'Etat actionnaire est déjà largement entamée, comme le prouvent les rumeurs récentes. Tout le monde cherche désormais à savoir quel dossier partira le premier tandis que Bercy veut évidemment en dire le moins possible pour éviter des mouvements spéculatifs à la baisse sur les entreprises concernées. La première cession d'envergure pourrait être Orange, qui présente le triple avantage d'afficher une valorisation correcte, des exigences réglementaires réduites et un enjeu politique modéré. Groupe ADP (Aéroports de Paris) est aussi cité régulièrement, même si la vente des titres de l'Etat nécessitera un changement législatif, comme pour Engie qui fait partie des actifs susceptibles d'être cédés.

D'autres participations seraient sanctuarisées, a appris l'Agence Reuters après avoir croisé ses sources. Le nucléaire, donc EDF, les mines (Areva NewCo, Eramet) et la défense (Thales, Safran, Airbus notamment). L'Etat considère aussi les semiconducteurs comme stratégiques. Exit donc STMicroelectronics de la liste des participations monétisables, d'autant que les accords de contrôle équilibré entre la France et l'Italie compliquent encore la donne. Parmi les autres dossiers évoqués, figurent Renault-Nissan et la Française des Jeux.

Bruno Le Maire a expliqué que le processus de cession des participations de l'Etat prendra plusieurs années. Les premières annonces pourraient intervenir en septembre, a-t-il ajouté dans un entretien accordé à Bloomberg. L'argent récupéré doit notamment permettre d'alimenter un fonds dédié à l'industrie et à l'innovation.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Montée en puissance du procédé de production de Deinove et sélection de la SAS Pivert comme partenaire pour assurer la mise à l'échelle industrielle du procédé de fermentation...

Publié le 18/12/2017

Un voyage immersif unique à chaque trajet grâce à l'intégration des données de navigation en temps réel...

Publié le 18/12/2017

La décision même de privatiser ADP n'est pas prise, a indiqué une source gouvernementale à l'agence 'Reuters'.

Publié le 18/12/2017

En 2017, Cibox a renforcé ses positions sur ses marchés stratégiques

Publié le 18/12/2017

  Paris, le 18 décembre 2017, 20h   Transfert du contrat de liquidité de la société KEPLER CHEUVREUX à PORTZAMPARC Société de Bourse     AdUX (Code ISIN : FR0012821890…

CONTENUS SPONSORISÉS