En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 576.86 PTS
+999 999.00 %
5 523.50
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 419.58
+999 999.00 %
DAX PTS
12 258.55
+0.19 %
Dowjones PTS
26 656.39
+0.55 %
7 810.71
+0.00 %
1.121
-0.07 %

Orange : 3 ans de prison requis contre Stéphane Richard au procès Tapie !

| Boursier | 321 | Aucun vote sur cette news

Le ministère public a requis lundi cinq ans de prison ferme contre Bernard Tapie, et trois ans de prison dont 18 mois avec sursis contre le PDG d'Orange Stéphane Richard.

Orange : 3 ans de prison requis contre Stéphane Richard au procès Tapie !
Credits Reuters

Trois ans de prison dont 18 mois avec sursis : telle est la peine requise lundi contre le PDG d'Orange, Stéphane Richard, dans le procès de l'arbitrage contesté en faveur de Bernard Tapie dans son contentieux avec le Crédit Lyonnais. Le ministère public a aussi réclamé 5 ans de prison ferme contre Bernard Tapie.

Stéphane Richard, qui était directeur de cabinet de la ministre de l'Economie et des Finances de l'époque, Christine Lagarde, est jugé pour complicité. Le ministère public a également requis contre lui une interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant cinq ans, ainsi qu'une amende de 100.000 euros.

Le jugement n'est pas attendu avant plusieurs semaines.

Il est reproché à Stéphane Richard d'avoir facilité l'arbitrage, "agi délibérément et de manière systématique et clandestine dans le sens des intérêts" de Bernard Tapie, dissimulé à Christine Lagarde "des éléments factuels essentiels" et écarté les avis défavorables de l'Agence des participations de l'Etat (APE).

404 millions d'euros, dont 45 millions pour préjudice moral

Durant le procès, Stéphane Richard a réfuté ces accusations, affirmant n'avoir fait "que (son) travail" de directeur de cabinet et n'avoir joué qu'un rôle secondaire dans la décision de recourir à un arbitrage, qui avait selon lui le soutien politique du pouvoir exécutif de l'époque.

Bernard Tapie et son ex-avocat Maurice Lantourne sont accusés d'avoir obtenu frauduleusement cet arbitrage en 2008 en collusion avec un des trois arbitres, Pierre Estoup, 92 ans. Jugés depuis le 11 mars pour escroquerie et détournement de fonds publics ou complicité, les trois nient toute malversation.

Cet arbitrage controversé avait permis à l'homme d'affaires, qui estime avoir été floué par le Crédit Lyonnais lors de la vente du fabricant d'équipements de sports Adidas en 1993, d'obtenir 404 millions d'euros, dont 45 ME pour préjudice moral. Depuis, l'arbitrage a été annulé, au terme de plusieurs recours en justice, par la Cour de cassation.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2019

Dans les premières positions du SRD, GL Events s'adjuge 4,4% à 22,7 euros en début de séance, porté par sa publication trimestrielle...

Publié le 24/04/2019

AdUX publie ses résultats pour l'année 2018...

Publié le 24/04/2019

Alain Weill, Président directeur général de Altice France, a annoncé la nomination de Marc-Olivier Fiogiel en tant que Directeur général de BFMTV, à compter de début juillet 2019. Ainsi, il…

Publié le 24/04/2019

Saint-Gobain a finalisé l’acquisition de 100% du capital de Knauf Mexico, société de production et de distribution de plaques de plâtre. Knauf Mexico a réalisé en 2018 des ventes pour près de…

Publié le 24/04/2019

La révision à la baisse des prévisions annuelles de profits de Nissan pénalise son actionnaire Renault (-3,24% à 60,70 euros) et les équipementiers automobiles français : -1,6% à 114 euros. Le…