Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 680.07 PTS
-0.71 %
6 696.50
-0.39 %
SBF 120 PTS
5 259.89
-
DAX PTS
15 587.36
-
Dow Jones PTS
35 294.76
+1.09 %
15 146.92
+0. %
1.158
-0.18 %

Opel ferme son usine d'Eisenach jusqu'à la fin de l'année, faute de semi-conducteurs

| Boursier | 506 | Aucun vote sur cette news

Environ 1.300 employés seront mis en chômage partiel

Opel ferme son usine d'Eisenach jusqu'à la fin de l'année, faute de semi-conducteurs
Credits Reuters

Le constructeur automobile allemand Opel, qui évolue dans le giron de Stellantis, a annoncé la fermeture de son usine d'Eisenach en Allemagne, jusqu'à la fin de l'année, en raison de la pénurie de semi-conducteurs qui frappe le groupe. Environ 1.300 employés seront mis en chômage partiel, a précisé Opel, et la production sera en partie transférée de l'autre côté de la frontière, à Sochaux, en France.

La production de l'usine d'Eisenach, qui assemble notamment le SUV Grandland X équipé de motorisations thermiques et hybrides rechargeables, devrait reprendre en 2022, bien qu'Opel n'ait pas donné de date précise dans cette perspective...

Le groupe Stellantis a suspendu la production d'autres usines, notamment en Europe et au Canada.

Les syndicats hausse le ton

En France, plusieurs syndicats de Stellantis ont critiqué l'application de l'accord de chômage partiel conclu pour faire face à la baisse de la production provoquée par cette pénurie sans précédent de semi-conducteurs.

Quatre organisations syndicales ont signé fin août un accord d'APLD (Activité partielle de longue durée), qui vient d'être homologué par les directions régionales du travail, mais dont la mise en pratique a soulevé le mécontentement de plusieurs représentants des salariés...

Encore plusieurs mois de galère ?

Début septembre, les problèmes d'approvisionnement ont conduit Stellantis à stopper certaines lignes de production dans plusieurs usines européennes et à instaurer un jour hebdomadaire de chômage partiel en moyenne dans ses activités tertiaires en France dans le cadre d'un plan d'efficacité global pour faire face à la crise.

Le constructeur automobile né de la fusion entre PSA et FCA avait prévenu cet été qu'il s'attendait à une perte en volume de 1,4 million de véhicules, pour moitié sur chaque semestre.

Mode d'emploi

L'accord d'APLD prévoit que pour chaque jour chômé, les ouvriers et les agents de maîtrise touchent 84% de leur salaire net, auxquels viennent s'ajouter des heures de congés ou de formation pour un maintien de la rémunération, tandis que l'Etat verse à Stellantis une allocation correspondant à 60% du salaire brut.

Une porte-parole de Stellantis a expliqué à Reuters que l'activité partielle n'était pas cantonnée aux usines d'assemblage de véhicules car "toute l'entreprise est concernée (..) par l'objectif d'assurer sa pérennité dans un contexte de crise des semi-conducteurs, d'électrification et de respect de la réglementation CO2."

L'accord sur le chômage partiel de longue durée permet à une société confrontée à une réduction durable de son activité de diminuer l'horaire de travail de ses salariés et de recevoir une allocation pour financer les heures non travaillées, en contrepartie d'engagements de maintien des emplois et de formation professionnelle...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2021

La Bourse de Paris a poursuivi son mouvement de hausse portée par de solides résultats d’entreprises, sur fond d'échéance de nombreux contrats à terme et d'options sur indices et actions dites…

Publié le 18/10/2021

HF Company a finalisé la cession de ses activités Home Digital Life, composées de METRONIC en France et de ses filiales italienne et espagnole, à ...

Publié le 18/10/2021

Atari a révisé à la baisse ses estimations de résultats pour l'exercice clos au 31 mars 2021. Ainsi, l'éditeur de jeux vidéos a réalisé une perte de 11,9 millions d'euros et un chiffre…

Publié le 18/10/2021

Solutions 30 a signé deux contrats en outre-mer. Le premier, signé avec Orange, porte sur le déploiement de la fibre optique en Guyane. Le second, signé avec EDF, concerne la mise en conformité…

Publié le 18/10/2021

La revue du traitement comptable des transactions impliquant des actifs digitaux et de la valeur recouvrable des frais de production des jeux mobiles...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne