En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-0.26 %
4 879.5
-0.45 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-0.24 %
DAX PTS
10 924.70
-0.04 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.06 %
1.136
-0.12 %

Onxeo devra verser plusieurs millions d'euros à SpeBio, le titre flanche

| Boursier | 588 | Aucun vote sur cette news

La société a été condamnée en première instance pour des faits remontant à 2009...

Onxeo devra verser plusieurs millions d'euros à SpeBio, le titre flanche
Credits *ONXEO

La société de biotechnologie Onxeo a été lourdement condamnée par le Tribunal de commerce de Paris dans le litige qui l'oppose à SpePharm et sa filiale SpeBio, laquelle était dédiée à l'exploitation de Loramyc en Europe. Onxeo reprochait à son partenaire d'avoir violé ses obligations contractuelles, provoquant un retard de commercialisation du produit. Mais la juridiction consulaire ne l'a pas entendu de cette oreille et vient de condamner l'entreprise française à payer 8,6 millions d'euros à SpeBio pour les coûts supportés avant la résiliation, et 50.000 euros de dommages et intérêts à SpePharm. Onxeo est en outre condamnées aux dépens, 250.000 euros à SpeBio et 15.000 euros à SpePharm. L'impact financier réel pour Onxeo sera plus modeste, car le groupe détient 50% de SpeBio. Il se chiffre néanmoins à plusieurs millions d'euros, sans doute environ 4,5 ME sur la base des sommes précitées. En conséquence, un appel est envisagé, même si la décision n'a pas encore été prise. "Onxeo conteste vigoureusement le bien-fondé de cette décision et entend examiner toutes les voies de recours à sa disposition et notamment faire appel de cette décision", indique le laboratoire dans un communiqué diffusé hier soir.

Onxeo n'avait pas constitué de provision dans ce contentieux, s'estimant "dans son bon droit". Sa trésorerie s'élevait à 27,7 ME au 30 juin dernier. Le litige a démarré en 2009, dès l'année de signature de l'accord commercial entre Onxeo et SpePharm.

Le titre est logiquement sanctionné en matinée, sur une baisse de -6,5% à 1,44 euro, dans des volumes 2,5 fois supérieurs à la moyenne récente.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...