En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 386.71 PTS
-0.42 %
5 388.50
-0.38 %
SBF 120 PTS
4 316.96
-0.39 %
DAX PTS
12 540.36
-0.16 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Nissan, champion de la remise commerciale aux Etats-Unis

| Boursier | 498 | Aucun vote sur cette news

Le groupe réduirait en moyenne ses tarifs de 18,6% pour écouler ses véhicules outre-Atlantique...

Nissan, champion de la remise commerciale aux Etats-Unis
Credits Reuters

Nissan veut continuer à grignoter des parts de marché aux Etats-Unis en pratiquant de grosses ristournes. Pas vraiment par choix, mais parce que tous les constructeurs le font, a expliqué la directrice des ventes locale du groupe japonais lors d'une interview accordée à Reuters. "Ce serait bien si chacun maîtrisait sa politique de rabais. Ce serait formidable pour tout le monde", a expliqué Judy Wheeler, même si sa marque est la plus agressive, et de loin, à ce petit jeu. D'ailleurs, Nissan n'a pas à rougir de ses performances récentes, loin de là, puisque ses immatriculations ont bondi de plus de 18% aux Etats-Unis en octobre. Mais l'alter ego de Renault s'interroge sur la pérennité d'une telle guerre des prix, qui redouble à l'approche de la fin d'année pour vider les stocks.

Des spécialistes estiment que des rabais de plus de 10% sont nuisibles pour le marché, car ils pèsent sur les prix à la revente et ne sont pas soutenables à long terme. Honda limiterait les siens, en moyenne, à 7,6%, mais Toyota dépasse légèrement 10%, Fiat Chrysler atteint 12,8%, General Motors 12,9% et Ford 14,6%. Quant à Nissan, c'est... 18,6% en moyenne ! Sur les 11 premiers mois de 2017, le marché américain est dominé par GM avec une part stable de 17,2%, devant Ford (14,9%, stable), Chrysler (11,9% vs. 12,7% un an avant), Toyota (14,2% vs. 14,3%), Honda (9,6% vs. 9,3%) et Nissan (9,3% vs. 8,3%). Les autres constructeurs sont bien plus loin (Hyundai 4%, Kia 3,5%, Mercedes 2,1%...). En sixième position sur le marché américaine, Nissan est plus modeste en France, avec une part de marché de 3,5% sur les 11 premiers mois de 2017, soit une 8ème place nationale.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

International Airlines Group commande deux A330-200 additionnels pour sa filiale long-courrier à bas coûts, Level...

Publié le 17/07/2018

Orange a reçu l'accord de l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms, pour se voir attribuer des fréquences dans la bande 3400-3800 MHz pour des expérimentations 5G. L'opérateur va ainsi…

Publié le 17/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 17/07/2018

Une acquisition qui permettra d'accroitre substantiellement l'implantation de Prodways en Amérique du Nord

Publié le 17/07/2018

Société Générale annonce aujourd'hui la nomination de Claire Calmejane