En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 498.40 PTS
+1.25 %
4 491.00
+1.11 %
SBF 120 PTS
3 539.17
+1.14 %
DAX PTS
10 557.96
+2.18 %
Dow Jones PTS
23 846.99
+1.76 %
8 218.24
-0.14 %

Netgem pivote vers un modèle d'opérateur

| Boursier | 198 | 5 par 2 internautes

Le Conseil d'Administration de Netgem du 19 mars 2020 a arrêté les comptes 2019, et validé le plan de croissance dans les services pour le Très-Haut...

Netgem pivote vers un modèle d'opérateur

Le Conseil d'Administration de Netgem du 19 mars 2020 a arrêté les comptes 2019, et validé le plan de croissance dans les services pour le Très-Haut Débit et la Fibre.

Pour Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem, "2019 a été une annnée de transformation profonde afin de se positionner en fournisseur de services sur le marché du Très Haut Débit. Le groupe, avec une situation financière solide, est armé pour en saisir les opportunités. Sa nouvelle organisation et ses nouveaux produits sont désormais dédiés à cette nouvelle stratégie et au retour progressif à une dynamique de croissance. Dans les conditions difficiles de la crise sanitaire du Coronavirus, je tiens à remercier tout particulièrement nos équipes et nos partenaires qui font tout leur possible en télétravail pour assurer une continuité de service auprès de nos différents clients, qui ont besoin plus que jamais de Très Haut débit et de Divertissement à la maison. Actionnaires, partenaires, clients, portez-vous bien !"

Le chiffre d'affaires consolidé de 2019 s'est élevé à 25,3 millions en baisse de 40% par rapport à 2018, conséquence de la diminution attendue des ventes de Box aux opérateurs. Des ventes non récurrentes ont cependant soutenu l'activité en fin d'exercice. Le ralentissement plus modéré du revenu net, qui s'établit à 13,5 millions provient de l'effet contributif des activités de services.
Le chiffre d'affaires du périmètre non-consolidé en 2019 (Vitis - Videofutur), essentiellement constitué de ventes de services, est en hausse de 52% à 15,8 millions.
Les charges d'exploitation affichent une baisse de 21% par rapport à l'exercice précédent (-13% sur une base comparable, hors effet du transfert de l'activité plateforme et hors impact IFRS 16). Cette baisse est la conséquence des mesures prises par l'organisation comportant notamment le refocus commercial sur des marchés stratégique et le recentrage de la 'R&D'. Elle a permis de limiter l'impact de la baisse du revenu net sur l'Ebitda et sur le résultat opérationnel courant. L'Ebitda s'établit à 0,7 million et le résultat opérationnel courant est proche de l'équilibre, à -0,1 million.
Le résultat opérationnel s'établit quant à lui à 0,7 million d'euros.

Le résultat financier qui s'établit à -0,5 million est principalement composé des coûts, non cash, du leasing international sur l'exercice. Dans le périmètre non consolidé, Vitis reste en perte à hauteur de 5,4 millions, en raison des coûts liés à l'acquisition d'un parc d'abonnés en propre.

Le groupe enregistre une charge exceptionnelle d'impôt de -4 millions. Aucune sortie de cash n'est liée à cette charge qui est la conséquence du choix de la nouvelle direction de procéder à la dépréciation en totalité des impôts différés à l'actif. Il est rappelé que déprécier les impôts différés actifs ne supprime pas le potentiel avantage fiscal des déficits historiques qui restent reportables de manière illimitée.

Après prise en compte de la quote part des résultats de Vitis de -3,1 millions, de la charge financière de -0,5 million et de la charge d'impôt de -4 millions, Le Groupe enregistre une perte nette de 7 millions en 2019 (part du groupe).
La trésorerie de Netgem à la fin de l'année 2019 s'élève à 8,5 millions, soit une diminution de 2,5 millions par rapport à 2018.
L'activité du groupe a généré un montant de trésorerie après impôts de 1,3 millions en 2019, proche de celui de 2018 (EUR 1,4 million).
L'augmentation des investissements sur l'exercice, à -2 millions, est la conséquence du modèle opérateurs dans lequel les "box" ne sont plus ni vendues ni financées, mais louées dans le cadre de bouquets de services opérés dans le cloud.
Les flux de trésorerie liés aux financements comprennent principalement -1,7 millions de dividendes versés en 2019, les actionnaires fondateurs ayant opté pour un paiement en actions de leur dividende.

Les solutions d'affacturage à l'international liées au financement de Box vendues qui avaient fortement impacté les exercices précédents, ont été totalement terminées au cours de l'exercice clos. En conséquence, la trésorerie nette à fin 2019 s'établit à 7 millions, en hausse de 3,5 millions par rapport à fin 2018.

La société Vitis a sécurisé un nouveau financement début 2020, auquel la Caisse des Dépôts a participé à hauteur de 2,4 ME.

Le Groupe a démontré dans le passé son attachement à une politique généreuse de dividendes mais, par prudence dans le contexte actuel, le Conseil, sur recommandation du Directeur Général, proposera à l'Assemblée de ne pas verser de dividende en 2020 au titre de l'exercice 2019.

Perspectives

En 2020, Netgem poursuit sa croissance en France et en Grande Bretagne, accompagne le développement opérationnel d'Elisa en Finlande, et expérimente en Allemagne.
Son offre de services continuera à s'enrichir dans un double objectif d'améliorer l'attractivité et la fidélisation.
Le Groupe Netgem reste à l'écoute d'éventuelles opportunités de croissance externe permettant au cas par cas de renforcer son maillage local.

Mesures prises pour limiter l'impact de la crise sanitaire Covid-19 (Coronavirus)

Les revenus nets du Groupe sont liés à l'usage de services très haut-débit à domicile, et à ce titre sont résilients à la crise actuelle. La croissance provient de la souscription en direct ou via nos partenaires et affiliés de nouveaux abonnés. Cette croissance pourrait ainsi être impactée sur le second trimestre, en particulier du fait des contraintes logistiques et techniques de raccordements de nouvelles prises par les opérateurs d'infrastructure.
La société suit attentivement l'évolution de l'épidémie et a pris des mesures spécifiques afin de limiter l'impact sur son activité :
- Des mesures concernant la protection de la santé de ses collaborateurs ont été prises selon les recommandations gouvernementales (France et UK), en particulier en terme de recours systématique au télétravail afin de maintenir l'activité opérationnelle.
- Le groupe fait le nécessaire pour fournir en cette période un service de qualité auprès de ses clients en termes d'accès Très Haut Débit et de services de divertissement. Sa plateforme de contenus est opérationnelle pour répondre à une demande croissante (en particulier de contenus non linéaires comme le Replay ou la VOD);
- Il n'y a pas d'effet identifié sur l'activité des principaux clients et partenaires distributeurs, qui ne semblent pas connaître à date de ralentissement pouvant impacter indirectement la Société;
- Concernant les approvisionnements, les usines de Pegatron en Chine sont en phase de retour progressif à la normale et les stocks de BOX chez les clients ou chez Netgem permettent de couvrir les besoins des prochains mois. Netgem a également demandé à ses partenaires opérationnels en France ou à l'étranger (Service Clients, Télévente) de mettre en place des plans pour faire face à leurs contraintes spécifiques.

Calendrier de communication financière

Chiffre d'affaires et revenu net du T1 2020 14 mai 2020, avant bourse
Assemblée générale annuelle 14 mai 2020
Résultats du 1er semestre 2020 31 juillet 2020, avant bourse
Chiffre d'affaires et revenu net du T3 2020 21 octobre 2020, avant bourse.

En 2020, Netgem pivote de son activité historique de vente de Box, vers une activité d'opérateurs de services dans le très-haut-débit et la Fibre.
Le nouveau Netgem devrait afficher 75% de revenus de services récurrents en 2020, grâce à la consolidation de sa filiale Vitis, qui a enregistré une croissance de 52% en 2019.
La nouvelle offre de services lancée en juillet 2019 en France sous la marque Videofutur sert de référent aux offres affiliées en Europe.
Le plan de réduction des OPEX a permis d'absorber la baisse des revenus des ventes de Box, et d'aborder cette nouvelle étape avec une situation financière solide.
Les mesures nécessaires sont prises pour limiter l'impact de la crise sanitaire COVID-19.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

Pour renforcer son soutien face à la crise sanitaire, BNP Paribas lance un nouveau plan de soutien d’urgence qui porte l’engagement financier du Groupe à plus de 50 millions d’euros contre 25…

Publié le 09/04/2020

-35% depuis mi-février

Publié le 09/04/2020

Ekinops cède 6,4% à 5,1 euros au lendemain de sa publication trimestrielle...

Publié le 09/04/2020

Crédit Agricole/b grimpe de 4,5% ce jeudi, de retour sur les 7 euros ce jeudi, alors que le Credit Suisse a ajusté son cours cible de 15 à 10,50...

Publié le 09/04/2020

Société Générale rebondit de près de 3% ce jeudi à 15 euros, alors que le groupe bancaire profite d'une note plus favorable de Credit Suisse qui est...