En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.125
+0.09 %

Néovacs annonce les résultats complets de son étude clinique de phase IIb avec l'IFNalpha Kinoïde dans le lupus

| Boursier | 273 | 5 par 1 internautes

Néovacs, leader de l'immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, annonce que les résultats complets de l'étude clinique de...

Néovacs annonce les résultats complets de son étude clinique de phase IIb avec l'IFNalpha Kinoïde dans le lupus

Néovacs, leader de l'immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, annonce que les résultats complets de l'étude clinique de phase IIb ont été présentés le 6 avril 2019 par le Pr Fréderic Houssiau, MD, PhD, Vice-Recteur de la Faculté des Sciences de la Santé de l'Université Catholique de Louvain, Bruxelles, chairman de l'étude clinique, lors de la première séance plénière du congrès INTERNATIONAL DU LUPUS "LUPUS 2019" (San Francisco, 5-8 avril), au cours d'une session orale intitulée : "IFN Kinoid in Systemic Lupus Erythematosus (SLE) : Results from a Phase 2b, Randomized, Placebo-Controlled Study".

Les résultats confirment que le traitement avec l'IFNalpha Kinoïde induit une forte réponse immune : 91,4% des patients traités produisent des anticorps neutralisants polyclonaux contre l'interféron alpha.

Le Pr Frédéric Houssiau commente : "Un effet biologique significatif sur la signature interféron a été observé chez les patients traités au cours de l'étude de phase 2b dans le lupus avec l'IFNalpha Kinoïde. Bien que la réponse clinique n'ait pas été démontrée avec le score BICLA, modifié à la 36ème semaine, des résultats cliniques encourageants ont été observés avec le score SRI associé à la diminution des stéroïdes, ainsi qu'un résultat clinique statistiquement significatif avec le critère d'évaluation LLDAS".

"Selon l'avis des spécialistes mondiaux du lupus, ce critère LLDAS pourrait s'imposer pour l'évaluation de l'activité de la maladie et la réponse au traitement, en vue d'être accepté par les agences règlementaires. Par ailleurs, cette étude a montré la réduction de la prise des corticostéroïdes, ce qui constituerait, à terme, une avancée majeure, car cela pourrait considérablement améliorer la qualité de vie des patients, en supprimant les effets délétères liés à la prise de corticostéroïdes", poursuit le Pr Frederic Houssiau.

Cette étude montre plus en détail :

Une tendance statistique observée sur le score clinique SRI-4 avec réduction de la corticothérapie inférieure ou égale à 5 ou 7,5 mg/jour (p=0.07) qui devient statiquement significative (p=0.04) dans le sous-groupe de patients qui ont développé des anticorps neutralisants contre l'interféron alpha.

Une réponse clinique statistiquement significative (p = 0,0022) dans le cadre du LLDAS avec 52,9% de répondeur dans le groupe traité et 29,8% de répondeur dans le groupe placebo soit un différentiel de 23%.

Une différence importante sur la prise des corticostéroïdes, soit 7,1 mg pour le groupe placebo contre 5,4 mg dans le groupe des patients traités avec l'IFNalpha Kinoïde, à la 36ème semaine.

Une tendance statistique a également a été observée sur l'amélioration de l'état de fatigue des patients traités avec l'IFNalpha Kinoïde (p=0.068). La fatigue est couramment rapportée au cours de la plupart des maladies chroniques. Elle concerne presque 9 patients lupiques sur 10. Quand le lupus est actif, la fatigue est directement liée à la maladie.

Une bonne tolérance de l'IFNalpha Kinoïde. Les effets indésirables graves étaient plus fréquents dans le groupe placebo (13%) par rapport à l'IFN-K (7%). De plus, la fréquence et la sévérité des évènements non graves n'a pas été différente dans les deux groupes. Les principaux effets indésirables reportés dans l'étude sont liés majoritairement à la pathologie et à la réaction locale au site d'injection. Le traitement avec l'IFNalpha Kinoïde n'a pas modifié ni aggravé les risques d'infections liés au Lupus.

Tous ces résultats très encourageants doivent faire l'objet d'une évaluation plus poussée dans le cadre d'un programme clinique de phase 3.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…