En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 407.54 PTS
-0.03 %
5 399.00
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 323.24
-0.24 %
DAX PTS
12 577.07
+0.13 %
Dowjones PTS
25 005.10
-0.24 %
7 316.11
-0.57 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Natixis qui dit, Crédit Agricole qui pleure

| Boursier | 792 | Aucun vote sur cette news

Les deux banques ont un parcours opposé ce matin, après leurs résultats...

Natixis qui dit, Crédit Agricole qui pleure
Credits Reuters

Les chemins de Natixis et du Crédit Agricole se séparent ce matin, après la publication des résultats trimestriels des deux banques. Les chiffres de la première ont reçu bon accueil, avec un titre qui progresse de 1,1% à 6,68 euros dans les premiers échanges parisiens. Ceux de la seconde sont nettement plus mitigés, ce qui vaut à la banque verte un décrochage plus de 3% à 14,24 euros. Jefferies juge la performance de Natixis solide, d'autant plus lorsqu'elle est comparée à celle de ses compatriotes. Morgan Stanley est un peu plus mesuré mais reconnaît que la qualité des résultats est "décente" et qu'ils font bonne figure dans une saison des résultats bancaires morose. La Coface et la gestion d'actifs ont permis d'afficher des performances de premier de la classe durant l'été, estiment les professionnels.

Le son de cloche est légèrement différent du côté du Crédit Agricole, mais les analystes ne s'alarment pas vraiment des chiffres annoncés. Globalement et en dépit d'une base de comparaison élevée, les comptes sont plutôt résistants, argumentent plusieurs professionnels. Malgré tout, le produit net bancaire a souffert et les chiffres rappellent davantage ceux de la Société Générale que ceux de Natixis. Pour autant, aucun analyste ne semble avoir, pour l'heure, modifié son avis ou sa valorisation sur le dossier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 2), Airbus annonce qu'une nouvelle compagnie aérienne américaine s'est engagée à commander 60 avions A220-300. Ces appareils seront…

Publié le 17/07/2018

Bea contrat pour Airbus et son nouveau A220-300 (anciennement CSeries)...

Publié le 17/07/2018

Volkswagen Group a dévoilé aujourd’hui des livraisons en hausse de 4,1% pour le mois de juin 2018, sur un an, soit 958 600 véhicules. Le constructeur automobile allemand a fait état de ventes en…

Publié le 17/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 2), Airbus annonce qu'International Airlines Group (IAG), maison-mère de British Airways et Ibéria, va acquérir 2 avions A330-200…

Publié le 17/07/2018

Total et Tata Consultancy Services (TCS) ont signé un accord de partenariat pour créer un centre d'innovation digitale en Inde. Ce centre, situé à Pune (Etat du Maharashtra), aura pour but de…