5 399.45 PTS
-0.51 %
5 388.5
-0.72 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 605.18
+0.41 %
6 398.24
+0.23 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Moody's ramène la dette de Schneider à "Baa1"

| Boursier | 157 | Aucun vote sur cette news

La perspective crédit se stabilise...

Moody's ramène la dette de Schneider à "Baa1"
Credits Schneider

La dette de Schneider Electric n'est plus en catégorie "A" depuis hier soir chez Moody's, qui l'a ramenée de "A3" à "Baa1", pour une perspective redevenue stable alors qu'elle était négative jusque-là. L'agence explique que le niveau d'endettement de la société était un peu trop élevé par rapport à sa catégorie précédente, une situation qui ne devrait pas s'améliorer à court terme en dépit de l'amélioration de la rentabilité, compte tenu de son engagement de consacrer 1 milliard d'euros à un programme de rachat d'actions d'ici la fin du premier semestre 2019, mais aussi de la politique d'acquisition de l'entreprise et de la poursuite de la restructuration, qui génère des coûts. Le ratio d'endettement devrait atteindre 2,7 à l'issue de l'exercice en cours puis 2,6 en 2018, ce qui reste au-delà des standards de la catégorie A3 (2,5 fois maximum).

Cet abaissement est la conséquence d'une stratégie assumée puisque la société aurait pu consacrer ses cash-flows à un désendettement plus rapide mais a décidé de les dédier à la rémunération de ses actionnaires et à son développement. Moody's signale cependant que compte tenu de son solide profil économique et de sa rentabilité forte, mais également de sa génération élevée de liquidité, Schneider est très confortablement positionné dans sa nouvelle catégorie crédit, ce qui lui laisse un potentiel significatif de développement.

S&P note la société "A-" perspective stable.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS