En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Mitsubishi Corp veut se renforcer dans Mitsubishi Motors, désormais membre de l'Alliance Renault-Nissan

| Boursier | 364 | 4 par 2 internautes

Le holding pourrait récupérer les parts d'autres membres du groupe Mitsubishi...

Mitsubishi Corp veut se renforcer dans Mitsubishi Motors, désormais membre de l'Alliance Renault-Nissan
Credits Reuters

Le holding japonais Mitsubishi Corporation a l'intention d'obtenir une plus grosse part du gâteau Mitsubishi Motors. Dans un communiqué diffusé cette nuit, le bras armé du conglomérat Mitsubishi dans la finance a confirmé en partie une rumeur propagée par l'Agence Nikkei, selon laquelle il aurait l'intention de racheter les actions du constructeur détenues par Mitsubishi Heavy Industries (8,3%) et The Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ (3,6%). Cela permettrait à Mitsubishi Corp de monter à environ 20% du capital et de le consolider comme participation financière. Aucune décision n'a cependant encore été prise à ce stade, a indiqué le groupe. Nikkei avait indiqué plus tôt dans la journée que le holding souhaitait porter ses parts de 9,23% à environ 20% pour un montant de l'ordre de 120 milliards de yens, soit environ 908 millions d'euros.

Le titre Mitsubishi Motors cote actuellement 835 yens, plus de 40% au-dessus de son cours à la date de l'annonce de l'arrivée de Nissan au capital et de l'intégration dans l'Alliance Renault-Nissan. Nissan possède 34% du capital et exerce le contrôle effectif. L'entrée d'une seconde marque japonaise dans l'Alliance lui a permis de ravir en 2017 le titre de premier constructeur mondial à Volkswagen, avec 10,6 millions de véhicules vendus dans le monde, en hausse de 6,5% par rapport à 2016. Mitsubishi a écoulé un peu plus d'1 million de véhicules l'année dernière, renouant avec une croissance à deux chiffres. La marque va profiter de plus en plus de la politique d'achats en commun et des synergies proposées par l'Alliance.

Les analystes estiment que la concentration des titres Mitsubishi Motors au sein d'une même entité chez son ancienne maison-mère est certes bénéfique pour elle au niveau financier, mais qu'elle est en outre susceptible de faciliter, à terme, une éventuelle négociation avec Nissan. Le groupe de Carlos Ghosn pourrait en effet être tenté d'accroître ses positions si le redressement se déroule comme prévu.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/11/2018

Arnaud Deboeuf (c) directeur délégué de Renault-Nissan BV quitte la réunion de l'Alliance à Amsterdam, le 29 novembre 2018 ( EMMANUEL DUNAND / AFP )Renault, Nissan et Mitsubishi ont voulu…

Publié le 29/11/2018

Si les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Carlos Ghosn au Japon, Renault, Nissan et Mitsubishi restent "pleinement engagés" pour leur...

Publié le 29/11/2018

Des passants regardent le 22 novembre 2018 à Tokyo la photo de Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan, arrêté pour soupçons de malversations financières et fraude fiscale ( Kazuhiro NOGI /…

Publié le 29/11/2018

Dans un communiqué, les conseils d’administration de Renault, Nissan et Mitsubishi déclarent rester « pleinement engagés pour l’Alliance ». « De manière unanime et avec conviction », les…

Publié le 28/11/2018

Le PDG de Renault Carlos Ghosn, le 8 novembre 2018 lors d'une intervention à l'usine Renault à Maubeuge ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )Des représentants de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...