En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 340.48 PTS
+0.46 %
5 336.00
+0.42 %
SBF 120 PTS
4 286.43
+0.39 %
DAX PTS
12 547.45
+0.28 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

MGI Coutier : lourdement sanctionné

| Boursier | 337 | 3.50 par 2 internautes

Performance du T3 un peu courte

MGI Coutier : lourdement sanctionné
Credits Reuters

La nervosité est palpable sur MGI Coutier ce jeudi : le titre flanche de 5,2% à 32,29 euros quelques minutes après l'ouverture après avoir atteint un point bas à 31 euros en tout début de séance. Le marché se montre déçu par la performance financière de l'équipementier auto au 3ème trimestre. La croissance à données publiées est ressortie à +2,8% pour un chiffre d'affaires de 228,9 ME, dégradée par les devises qui ont un impact de -8,1 ME.

Plusieurs analystes revoient leur copie à la suite de cette publication, à l'image de Portzamparc qui ramène dd 44,4 à 42,7 euros son objectif sur MGI Coutier, toujours conseillé à l'achat, pour tenir comptes des dernières variations de change. Pour cet expert, l'essentiel à retenir est que le groupe a de nouveau surperformé l'ensemble de ses marchés en organique à l'exception de la France (-4,6%) et qu'il confirme sa capacité à croître de manière rentable comme en atteste la génération de cash.

Gilbert Dupont ajuste pour sa part sa valorisation théorique à 37,65 euros, soit 1 euro de moins que sa cible précédente, en restant à "accumuler". Pour cet intermédiaire, au-delà des effets de change pénalisant à court terme, la dynamique du carnet de commandes devrait soutenir l'activité sur les prochaines années (entre +4 et +6%) et la baisse des commandes du SCR sur les prochaines années pourrait avoir un effet relutif sur les marges du groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Même verte quelques minutes après l'ouverture (+0,35% à 5...

Publié le 22/06/2018

Des comptes gonflés par l'exceptionnel

Publié le 22/06/2018

ArcelorMittal évolue autour de l'équilibre peu après l'ouverture alors que Moody's a relevé sa note crédit long terme à 'Baa3'...

Publié le 22/06/2018

Etapé clé franchie dans le programme Isoprod...

Publié le 22/06/2018

EDF retombe de 1,1% à 11,7 euros en début de séances, la spéculation liée à une éventuelle scission de l'électricien s'essoufflant après les propos de...